Le Master « Maîtrise d’Ouvrage Projets Urbains » fête ses 20 ans

Le Master « Maîtrise d’Ouvrage Projets Urbains » fête ses 20 ans

Fort de ses 20 années d’expérience, le Master MOPU est plus que jamais d’actualité. Ce diplôme de formation continue de l’Ecole d’Urbanisme de Paris s

Eiffage, Razel-Bec et TSO remportent, en groupement, le lot 1 de la ligne 16, plus important lot du Grand Paris Express
Jacques Mézard remet le Grand Prix de l’urbanisme 2017 à Pierre Veltz
Le Grand Paris Express, dynamiseur de l’économie parisienne

Fort de ses 20 années d’expérience, le Master MOPU est plus que jamais d’actualité. Ce diplôme de formation continue de l’Ecole d’Urbanisme de Paris s’adresse aux professionnels qui souhaitent infléchir leurs carrières dans différentes sphères : la maîtrise d’œuvre  (architectes, paysagistes…), l’opérationnel (promoteurs, gestionnaires immobiliers…), l’expertise (consultants, bureaux d’études…), la maîtrise d’ouvrage et les collectivités territoriales.

Une trajectoire et un bilan

L’objectif initial de la formation consistait principalement à conforter l’expertise des professionnels accompagnant les acteurs, alors essentiellement publics et locaux, en charge de la production urbaine. Si cette vocation d’aide à la décision perdure, les contenus se sont progressivement étoffés, les cibles se sont diversifiées, en lien avec l’évolution des conditions de la production des villes, ou des morceaux de ville. Le montage et le pilotage des projets urbains, devenus complexes et multi-partenariaux, conjuguant diverses temporalités et intérêts, nécessitent désormais des compétences multiples et croisées.

Le master MOPU offre alors la possibilité de les acquérir, tant pour ceux qui souhaitent opérer un tournant professionnel que pour ceux qui, en activité dans des domaines proches, envisagent de qualifier leurs pratiques. A ce titre, les enseignants accompagnent les professionnels en reconversion au plus près de leurs besoins. L’ambition et les évolutions progressives ont été porteuses. Au fil des années, les candidatures n’ont pas manqué et les promotions se sont succédé, composées de participants expérimentés, d’une moyenne d’âge d’environ 35 ans.

Aujourd’hui, on compte au total un peu plus de 330 diplômés, évoluant dans des structures et institutions fort diverses (agences, bailleurs sociaux, entreprises….) et occupant en leur sein des postes tout aussi variés. Ainsi, la formation peut-elle se targuer d’avoir répondu, et de continuer à répondre aux besoins du milieu professionnel, d’être et de demeurer une « vraie » formation continue.

Une formation complète en accéléré

Destiné de façon spécifique à la formation continue, ce parcours est conçu dans une double logique :

  • Il se veut une synthèse de l’offre de formation de l’EUP, en déroulant les 3 grandes séquences de l’action urbaine : la stratégie, le projet, l’opération.
  • Il est centré sur le projet urbain, considéré du point de vue de sa maîtrise d’ouvrage

Pour être compatible avec les activités professionnelles des participants, les enseignements sont organisés tout au long de l’année civile sur deux jours consécutifs en fin de semaine (vendredi, samedi).

Une pédagogie basée sur la participation et la diversité des intervenants

Les modalités d’enseignement reposent sur la mixité entre enseignants-chercheurs et intervenants professionnels.
Elles comportent une forte dimension de pédagogie collective, autour d’exercices communs aux modules d’enseignement composant chacune des séquences, de mises en situation à l’occasion de travaux d’atelier. Les séances d’enseignement ménagent des temps de discussion entre les participants : la diversité des profils et des expériences professionnelles est favorable à la richesse des échanges. Un esprit « collectif » qui perdure après la formation grâce à un réseau des anciens très riche.

Les 20 ans du MOPU

Les responsables de la formation MOPU et les diplômés des promotions passées organisent un événement pour fêter comme il se doit cet anniversaire.

La manifestation laissera toute place à la convivialité et aux échanges entre participants.

Elle débutera néanmoins par un bref retour, alimenté par les témoignages des enseignants comme des diplômés, sur ces vingt années passées et leurs prolongements : hier, que visaient réellement les promoteurs du MOPU. Aujourd’hui, quel bilan peut-on tirer de la formation en termes de métiers et de parcours professionnels ? Et si l’on se tourne vers demain, quels besoins émergents ou innovants du monde professionnel pressent-on ?

Vendredi 15 juin à partir de 18h,
Plateau urbain
5 Rue Laromiguière, 75005 Paris
Inscriptions obligatoires 

COMMENTAIRES