Un pacte pour un Grand Paris plus durable

Un pacte pour un Grand Paris plus durable

Une convention cadre a été signée entre la Caisse des Dépôts et la Métropole du Grand Paris, le 24 octobre 2018, l'occasion pour les deux acteurs de r

La logistique reprend ses droits dans la Capitale
L’Atelier international du Grand Paris lance son appel à candidatures
« Inventons la Métropole du Grand Paris » : les 43 sites retenus

Une convention cadre a été signée entre la Caisse des Dépôts et la Métropole du Grand Paris, le 24 octobre 2018, l’occasion pour les deux acteurs de réaffirmer leurs engagements en faveur d’un Grand Paris durable.

Eric Lombard, directeur de la Caisse des Dépôts et Patrick Ollier, président de la Métropole du Grand Paris (MGP) ont confirmé leurs préoccupations et leurs engagements communs pour une Métropole plus durable, à travers un partenariat signé le 24 octobre 2018. La Banque des Territoires, filiale de la Caisse des Dépôts, mettra des fonds, dont le montant n’a pas été indiqué, à disposition des 131 communes de la MGP. « Il n’y a pas de chiffres concrètement prévus. Chaque fois que nous serons dans le besoin, la Caisse des Dépôts sera présente pour nous aider », souligne le président de la MGP.

Quatre axes, quatre priorités

Au total, quatre champs d’intervention ont été détaillés pour la période 2018-2020. Dans un premier temps, il s’agira, pour la Banque des Territoires, de soutenir les stratégies que souhaite déployer la MGP. L’organisme participera notamment au groupe de travail chargé d’élaborer le Schéma de cohésion territoriale (SCOT). Ce document permet notamment d’effacer les fractures existantes entre les territoires urbaines et ruraux de la Métropole. “La Métropole est le poumon du Grand Paris. Elle souffre de disparité sociale que nous souhaitons contribuer à gommer”, assure Eric Lombard.

Le deuxième axe vise à rendre la Métropole plus attractive et innovante. Dans le cadre du concours Inventons la Métropole du Grand Paris, la Caisse des Dépôts s’est engagée à investir 100 millions d’euros en fonds propre et 100 millions d’euros au titre du programme d’investissement d’avenir.

Une métropole plus inclusive fait également partie des objectifs mentionnés par la convention. A ce titre, la Caisse des Dépôts mettra des fonds destinés à financer la restructuration des logements sociaux.

Enfin, ce partenariat entend bâtir une métropole durable : « Il est nécessaire de développer à la fois la production d’énergie renouvelable et les compensations écologiques », affirmer Patrick Ollier. Des chantiers devraient être mis en place sur certaines rives de la Seine afin de prévenir des inondations. A noter que la taxe destinée à financer la gestion et la prévention des milieux aquatiques (Gemapi) entrera en vigueur au 1er janvier 2019. « Nous avons des projets qui représentent plusieurs milliards d’euros d’investissement. Tous sont en faveur des citoyens », conclut Patrick Ollier.

COMMENTAIRES