Un équipement 3 en 1 pour les start-up sur le plateau de Saclay

Un équipement 3 en 1 pour les start-up sur le plateau de Saclay

Début juillet, les travaux du futur Incubateur-Pépinière-Hôtel d’entreprises (IPHE) de Paris-Saclay ont commencé. L’édifice, qui sera sur pieds début

Territoires, libérez… vos données !
Salariés, à vos vélos !
Kaléï entre en commercialisation sur Paris Rive Gauche

Début juillet, les travaux du futur Incubateur-Pépinière-Hôtel d’entreprises (IPHE) de Paris-Saclay ont commencé. L’édifice, qui sera sur pieds début 2021, se démarquera, selon ses créateurs, en accompagnant les start-ups à tous les stades de leur développement, de l’idée de départ au modèle économique abouti.

Un nouvel incubateur à Paris Saclay ? À première vue, rien de bien extraordinaire sur un site entièrement voué à l’innovation et à l’entrepreneuriat. Pourtant, les initiateurs du projet d’Incubateur-Pépinière-Hôtel d’entreprises (IPHE) qui prendra place dans le quartier polytechnique en 2021 le jurent : la structure en cours de construction n’a pas encore son pareil.

D’abord, le futur IPHE de 6400 mètres carrés sera ouvert aux start-ups issues de l’ensemble des établissements et domaines du plateau de Saclay, contrairement aux incubateurs existants, toujours ralliés à une structure particulière. L’établissement pourra donc accueillir des chercheurs et des entrepreneurs spécialisés dans des branches aussi diverses que l’énergie, la santé ou encore le transport. Un moyen, selon Antoine Du Souich, directeur général adjoint stratégie et innovation de l’Etablissement public d’aménagement de Paris-Saclay (EPAPS), de « créer de la synergie et de favoriser la richesse et la pluridisciplinarité des projets ».

De plus, l’IPHE couvrira tous les âges de la vie d’une entreprise, depuis l’idée de départ, née de la paillasse d’un chercheur, jusqu’à l’installation d’une entreprise au modèle économique pertinent, capable de créer des richesse. « La structure a pour vocation d’accompagner les entreprises quel que soit leur niveau de maturité en mettant à disposition les ressources humaines et matérielles nécessaires à leur développement » explique Antoine Du Souich.

Enfin, le rez-de-chaussée du bâtiment sera ouvert 7 jours sur 7 et 24 heures sur 24 à tous les salariés, chercheurs et étudiants qui fréquentent le quartier. Il disposera de salles de coworking, de restauration, de showroom ainsi que d’espaces évènementiels.

 

Ci-dessus : Perspective de l’IPHE – © Ignacio Prego Architectures