La Société du Grand Paris décidée à renforcer les opportunités générées par le Grand Paris Express

La Société du Grand Paris décidée à renforcer les opportunités générées par le Grand Paris Express

Le comité stratégique est l’instance de concertation qui réunit l’ensemble des acteurs concernés par le Grand Paris Express

Inventons la métropole du Grand Paris : les lauréats 2017 de l’appel à projets
Les données régionales de la trame verte et bleue disponibles en ligne
La Région Île-de-France dévoile 3 nouvelles mesures pour soutenir l’innovation et l’attractivité

Le comité stratégique de la Société du Grand Paris a décidé de renforcer les opportunités économiques, sociales et numériques générées par le Grand Paris Express

Le comité stratégique de la Société du Grand Paris a voté et adopté, jeudi 14 décembre, à Vitry-sur-Seine, son rapport 2017. Les conclusions des travaux menés cette année et les propositions pour renforcer les opportunités économiques, sociales et numériques générées par le Grand Paris Express, ont été présentées à cette occasion.

Le comité stratégique : une démarche participative

Créé en 2011, le comité stratégique de la Société du Grand Paris est l’instance de concertation qui réunit l’ensemble des acteurs concernés par le Grand Paris Express. Ce sont plus de 450 élus et représentants des services des collectivités qui sont associés à cette démarche participative.

« Cette année, le comité stratégique a poursuivi ses travaux, renforçant encore son rôle clé d’expertise, de rencontre et de partage de connaissances », explique Bernard Gauducheau, maire de Vanves, conseiller régional d’Île-de-France et président du comité stratégique. « Nous avons tout particulièrement travaillé sur la place centrale du numérique dans la ville de demain, pour faire du Grand Paris Express un accélérateur de l’innovation numérique et un moteur du développement économique et de l’emploi ».

Faire du Grand Paris Express un vivier d’opportunités économiques, sociales et numériques, une priorité pour le comité stratégique

Les deux groupes de travail ont formulé des propositions pour l’année à venir. La poursuite et l’accélération du dialogue en cours est au cœur de ces propositions.

  • Le groupe de travail « aménagement des quartiers de gare » invite notamment l’Observatoire des quartiers de gare du Grand Paris à poursuivre ses études, afin d’identifier les mutations en cours et les dynamiques humaines et économiques dans ces futurs pôles urbains. En 2018, la formalisation des principes guidant l’aménagement des quartiers de gare sera au cœur des travaux du comité stratégique, de même que la réflexion sur les potentialités et les enjeux liés aux données et aux datacenters.
  • Le groupe de travail « chantiers du Grand Paris Express » met l’accent sur l’amélioration de la connaissance de la vie des chantiers et de ses évolutions par les riverains et le public jeune. Le développement d’une approche partenariale avec les entreprises et les territoires pour favoriser le recours à l’emploi local sur les chantiers du Grand Paris Express est fortement incité. Cet axe est déjà inscrit dans les priorités de la Société du Grand Paris qui a signé sept conventions avec des territoires traversés par le nouveau métro depuis le début de l’année. Elles visent à développer l’emploi local et l’insertion sur les chantiers. Pour chacune de ces conventions, la Société du Grand Paris finance les actions conduites par le territoire, à hauteur de 60 000 euros par an, pendant au moins cinq ans.

Une réflexion approfondie sur le numérique

L’assemblée du 14 décembre fut également l’occasion de présenter le Livret de témoignages et recommandations pratiques sur l’aménagement numérique à destination des collectivités. Le numérique était au cœur des travaux du comité stratégique cette année, avec l’organisation d’un cycle de trois séminaires sur le thème : « l’aménagement numérique des quartiers de gares du Grand Paris Express, enjeux et opportunités pour les collectivités ».

S’appuyant sur les enseignements des expériences des élus locaux, le comité stratégique a formulé des recommandations concrètes sur les enjeux et les principes communs d’action en faveur du numérique dans le cadre du Grand Paris Express :

  • Systématiser la démarche « travaux = fourreaux »,
  • Cartographier les réseaux existants ou en projet,
  • Pré-équiper en infrastructures d’accueil les nouvelles zones d’activité ou les nouveaux quartiers,
  • Intégrer un volet numérique dans les opérations privées de construction et d’aménagement urbain.

A cette occasion Jean-Claude Kennedy, maire de Vitry-sur-Seine, a été élu vice-président du comité stratégique.

COMMENTAIRES