Société du Grand Paris : 1 million de mètres carrés de projets immobiliers à venir

Société du Grand Paris : 1 million de mètres carrés de projets immobiliers à venir

8 000, c’est le nombre de logements que prévoit de construire la Société du Grand Paris (SGP), aménageur du nouveau métro, sur les terrains restés dis

Quartiers de gare : un tableau disparate et difficile à évaluer
Keolis remporte le plus gros contrat de son histoire avec le gain de la totalité du réseau ferroviaire du Pays-de-Galles
Gares à Champigny-sur-Marne : des architectures qui racontent l’histoire d’un territoire

8 000, c’est le nombre de logements que prévoit de construire la Société du Grand Paris (SGP), aménageur du nouveau métro, sur les terrains restés disponibles autour des gares, une fois que ces dernières seront achevées.

Le patrimoine foncier restant de la SGP devrait lui permettre de réaliser un total de 1 million de mètres carrés de surface de plancher. De quoi construire, en plus des logements, 43 000 mètres carrés de locaux commerciaux (en complément de ce qui est déjà prévu au sein des gares) et 380 000 mètres carrés de locaux d’activités. Ces projets immobiliers seront répartis sur l’ensemble du réseau et réalisés d’ici 2032. « La Société du Grand Paris va ainsi contribuer au développement urbain des quartiers de gares (…), tout en bénéficiant d’une source de financement supplémentaire au projet », indique la SGP dans un communiqué.

Pour concrétiser cette nouvelle stratégie de valorisation immobilière, la SGP réalisera ces projets en co-promotion. Objectif : « optimiser la coordination technique entre la gare et le projet immobilier ». Les premières consultations seront lancées en 2022.

Limiter l’artificialisation des sols

Les groupements lauréats devront se plier aux trois objectifs que s’est fixée la SGP dans la conception de ces programmes. Il s’agira ainsi de faire la part belle à la nature en ville tout en limitant l’artificialisation des sols, de participer à la baisse des émissions carbone en utilisant par exemple des matériaux de construction écologiques, et enfin de faciliter le développement des mobilités dites « douces ».

Pour rappel, le budget 2022 de la SGP s’élève à 4,6 milliards d’euros, dont 4,4 milliards d’euros d’investissement dédiés aux travaux du Grand Paris Express. Près de 163 millions d’euros sont fléchés vers la modernisation du réseau de transport francilien existant. A noter que l’Établissement bénéficiera d’environ 760 millions d’euros de recettes en provenance de différentes taxes affectées, comme la taxe sur les bureaux, les locaux commerciaux et de stockage (TBCS), les taxes spéciales d’équipement (TSE) ou encore la taxe sur les surfaces de stationnement (TSS).

 

Légende et crédit photo : perspective Gare Saint-Denis Pleyel, Société du Grand Paris / Agence Kengo Kuma & Associates.