Retrouver une approche urbaine favorable à la santé : une nouvelle étude de l’APUR

Retrouver une approche urbaine favorable à la santé : une nouvelle étude de l’APUR

Des outils sont développés pour une meilleure prise en compte de la santé dans les politiques et projets d’aménagement urbain. Depuis quelques anné

Evolution de la nature à Paris de 1730 à nos jours
Paris, 2050 : quels impacts des évolutions démographiques sur les besoins en équipements ?
Document APUR : le récolement général des PLU des 131 communes de la métropole est en ligne

Des outils sont développés pour une meilleure prise en compte de la santé dans les politiques et projets d’aménagement urbain.

Depuis quelques années en France, des démarches inédites en santé environnementale accompagnent les collectivités dans leur manière de penser, d’aménager, de rénover et de construire la ville. Incitées par les documents cadres que sont les Plans nationaux de santé environnementaux, déclinés à l’échelle régionale (PRSE) voire à l’échelle départementale pour Paris (PPSE), de nouveaux outils d’aide à la décision co-construits à partir d’une approche scientifique participative sont désormais expérimentés.

L’Évaluation d’impact en santé (EIS) constitue l’un des outils au service des collectivités territoriales pour contribuer à une amélioration de la santé par le cadre de vie et pour lutter contre les inégalités sociales et territoriales de santé.

Cette note a pour objet un état des lieux des démarches engagées en matière de santé et urbanisme, à partir d’un exemple d’EIS, l’étude des Papeteries de la Seine à Nanterre, réalisée par l’Apur en 2017.


Lire la note 


 

COMMENTAIRES