Razel-Bec et Eiffage remportent, en groupement, le contrat pour la réalisation d’un lot du prolongement sud de la ligne 14

Razel-Bec et Eiffage remportent, en groupement, le contrat pour la réalisation d’un lot du prolongement sud de la ligne 14

Le contrat, d’un montant de 365 M d’euros, porte sur la réalisation d’un tunnel de 4 km sur les communes de Thiais, Rungis, Chevilly-Larue et L’Haÿ-les-Roses

Grand Paris Express : le Premier ministre entretient le suspense
La Région Île-de-France s’engage pour la réhabilitation du Théâtre des Amandiers à Nanterre
La Plaine de l’Ourcq récompensée pour ses occupations éphémères

Razel-Bec (mandataire), filiale du Groupe Fayat, en groupement avec Eiffage Génie Civil, Sefi-Intrafor, Eiffage Fondations et I.CO.P., vient de se voir attribuer par la RATP, dans le cadre du projet du Grand Paris Express, la réalisation du lot GC03 de la future ligne 14 Sud qui reliera la station de métro Olympiades à l’aéroport d’Orly.

Le contrat, d’un montant de 365 millions d’euros, porte sur la réalisation d’un tunnel de 4 kilomètres sur les communes de Thiais, Rungis, Chevilly-Larue et L’Haÿ-les-Roses. Ce contrat concerne également la construction du génie civil de 3 gares : Chevilly « Trois-Communes », M.I.N. Porte de Thiais et Pont de Rungis (noms provisoires) et de 3 ouvrages annexes.

Les travaux impliquent la mise en œuvre de 110 000 m³ de béton et l’excavation de 520 000 m³ de terrain nécessitant l’utilisation d’un tunnelier. 420 personnes seront mobilisées pendant la durée totale du chantier (54 mois).

La ligne 14 Sud, longue de 14 kilomètres en souterrain, bénéficiera à plus de 260 000 habitants de Paris, du Val-de-Marne et de l’Essonne. Dès sa mise en service en 2024, elle offrira des correspondances avec la ligne 7 du métro, le RER C, le tramway 7. Elle sera par ailleurs connectée avec les lignes 15 Sud et 18 du Grand Paris Express. Le prolongement de la ligne 14 au sud offrira une liaison rapide entre Paris et l’aéroport d’Orly tout en desservant des zones résidentielles denses ainsi que des pôles et des équipements majeurs de la métropole, tels que le marché de Rungis ou l’Institut Gustave Roussy.

COMMENTAIRES