Pacte État-métropoles : en route vers les villes de demain

 Faire des métropoles les locomotives de l'économie régionale. C'est l'objectif de l’association France urbaine* qui a signé, le 6 juillet 2016, un pa

Premier rendez-vous avec France Urbaine
France Urbaine envoie son Manifeste aux candidats à la présidentielle
État/Collectivités locales : le torchon brûle

150 millions d'euros injectés pour développer l'innovation dans les Métropoles. Faire des métropoles les locomotives de l’économie régionale. C’est l’objectif de l’association France urbaine* qui a signé, le 6 juillet 2016, un pacte axé sur l’innovation afin de rendre les villes de demain « responsables, durables, hospitalières et intelligentes ».

« Les métropoles ne sont pas un club, elles sont une équipe qui fait gagner la France. Avec le pacte État-métropoles, l’État a voulu (…) permettre aux métropoles d’aller plus loin et d’être à l’avant-garde de l’innovation en matière économique, écologique et sociale », déclare le Premier ministre, Manuel Valls.

À travers ce pacte, il s’agira de soutenir les 15 métropoles françaises** dans la rivalité qui les oppose à leur alter ego européennes. L’État envisage ainsi de leur donner les moyens d’attirer les chercheurs et scientifiques, les grands groupes, notamment les entreprises qui souhaitent se relocaliser après le Brexit, et d’organiser de grands évènements (congrès, rassemblements sportifs…).Mais pour affronter la concurrence entre métropoles mondiales, il faut aussi un budget …

150 millions d’euros d’investissement de l’État

« Le rôle de l’État, ce n’est pas d’avantager Lyon contre Lille ou Bordeaux contre Toulouse. C’est de permettre à toutes ces villes de jouer dans la cour de Francfort, Genève, Milan ou Barcelone », souligne Manuel Valls.

Dans cette perspective, l’État s’engage à investir 150 millions d’euros dès 2017 pour permettre la mise en œuvre de ces 15 pactes métropolitains d’innovation, établis selon 3 axes :

  • Transition énergétique et environnement par exemple à Paris (pour le développement de la métropole résiliente) et Nantes (projet alimentaire territorial).
  • Ville intelligente et mobilités par exemple à Lille (éco-bonus mobilité), Lyon (métropole numérique) mais aussi à Nice (métropole intelligente).
  • Excellence économique et rayonnement international par exemple à Bordeaux (mise en œuvre des opérations d’intérêt métropolitain) ou bien à Nancy (innovation par l’ingénierie systémique).

Reste désormais à attendre l’automne 2016 afin de connaître davantage les attributions des différents financements.

Des métropoles qui regroupent richesses et inégalités

Le constat est simple : c’est sur les métropoles que repose l’avenir des territoires. Il est vrai que les 15 métropoles sont un atout pour la France à l’échelle internationale. Les grandes villes représentent 50 % de l’activité, 51 % du PIB et abritent 25 millions d’habitants. Ces métropoles concentrent population et richesse économique. La métropole parisienne notamment abrite 18,8 % de la population et perçoit plus de 30 % des salaires versés en France. Fortes d’un dynamisme économique et démographique, elles rencontrent néanmoins certaines difficultés : paupérisation du milieu étudiant, crise du logement, inégalités socio-spatiales…

Ce pacte État-métropoles parviendra peut-être à réduire les disparités que l’on retrouve dans ces grandes agglomérations, tout en leur permettant de devenir de sérieuses concurrentes pour leurs voisines européennes.

 

15 pactes métropolitains innovants en 3 axes

 

* France urbaine rassemble 96 membres et 1 300 communes y sont représentées. Elle regroupe, depuis fin 2015, l’Association des maires de grandes villes de France (AMGVF) et l’Association des communautés urbaines de France (ACUF).

** Métropole Aix-Marseille Provence, Bordeaux Métropole, Brest Métropole, Métropole du Grand Paris, Grenoble Alpes Métropole, Métropole Européenne de Lille, Grand Lyon Métropole, Montpellier Méditerranée Métropole,  Métropole du Grand Nancy, Nantes Métropole, Métropole Nice Côte d’Azur, Rennes Métropole, Métropole Rouen Normandie, Eurométropole de Strasbourg, Toulouse Métropole.

Margaux SAILLY

COMMENTAIRES