Modul’Air, un immeuble de bureaux construit à partir de conteneurs

Modul’Air, un immeuble de bureaux construit à partir de conteneurs©KevinDolmaire

L’intercommunalité Cœur d’Essonne Agglomération s’est dotée d’un immeuble tertiaire, en partie réalisé avec des conteneurs. Opérationnel depuis le déb

Avec In&di, Icade anticipe la réversibilité
Publication de l’estimation annuelle du parc de bureaux
« Metal 57 » : seconde vie pour les anciens ateliers industriels de Renault

L’intercommunalité Cœur d’Essonne Agglomération s’est dotée d’un immeuble tertiaire, en partie réalisé avec des conteneurs. Opérationnel depuis le début de l’année, Modul’Air accueille des entreprises spécialisées dans le développement de drones.

Un immeuble de bureaux réalisé à partir de 45 conteneurs maritimes. C’était, il y a quelques années, l’ambition portée par Cœur d’Essonne Agglomération, intercommunalité sud-francilienne de 21 villes. Défi relevé pour la collectivité qui vient de prendre possession de Modul’Air, un bâtiment situé sur une ancienne base aérienne, en cours de reconversion par la Société publique locale Air 217.

En 2017, Cœur d’Essonne Agglomération lançait une consultation afin de se doter d’un lieu d’accueil pour entreprises spécialisées dans le développement de drones, en lien notamment avec le Centre d’excellence drones Ile-de-France et le Pôle de compétitivité Systematic Paris Region. La collectivité souhaitait que le futur bâtiment, à cheval sur les communes du Plessis-Pâte et de Brétigny-sur-Orge, réponde à certains critères dans son mode de construction, notamment d’économie circulaire.

Construction rapide

C’est ainsi qu’a été choisi le groupement composé des agences LFA Looking for Architecture et Calq, du bureau d’études Sintec,  et de Capsa Container, une société spécialisée dans la construction modulaire. Comme son nom l’indique, l’entreprise réemploie des caissons métalliques conçus pour le transport de marchandises pour en faire des logements, des écoles ou encore des lieux de restauration. Points forts de cette démarche : en plus de concourir au recyclage de l’acier, elle permet de débuter la construction en usine. Les conteneurs ont ainsi été transformés sur le site de Capsa Container, dans la région de Lyon. Ils ont ensuite été assemblés sur site – ce qui réduit la production de déchet sur le chantier – et reliés entre eux par un réseau d’escaliers et de passerelles métalliques.  Résultat : une construction en un temps record. Les travaux se sont ainsi achevés en 15 mois, soit une livraison en décembre 2021.

Intérieur du bâtiment Modul'Air

Intérieur du bâtiment Modul’Air, avec vue sur les conteneurs réaménagés. ©KevinDolmaire

Espaces de vol intérieur et extérieur

Outre la charpente métallique et les façades vitrées, Modul’Air se compose de 27 conteneurs 20 pieds et de 6 conteneurs 40 pieds, aménagés en espaces de bureaux et développés sur trois niveaux. De plus, un « totem », réalisé avec 7 conteneurs de 40 pieds, s’élève sur 20 mètres afin de profiter d’une vue à 360 degrés sur la zone de vol des drones. Dans le prolongement de cette tour, 5 autres conteneurs de 40 pieds abritent des locaux techniques.

« C’est le premier projet de cette ampleur que nous réalisons. Un projet grandiose techniquement et architecturalement » – Félix Baezner, directeur général de Capsa Container.

A noter que le projet propose un espace de vol à l’intérieur du bâtiment, sur une superficie de 230 mètres carrés et 9 mètres de hauteur, ainsi qu’un espace de vol extérieur sur 300 hectares. Près de 900 heures de vol ont été enregistrées depuis le début de l’année.

L’immeuble accueille d’ores et déjà 12 entreprises (sur une capacité de 15), accompagnées par le service Développement économique de Cœur d’Essonne Agglomération. Il est ainsi occupé à 90 % de sa surface qui totalise 1 800 mètres carrés. D’autres structures peuvent également occuper le site de manière temporaire pour effectuer des vols. Coût du projet : 5,5 millions d’euros, co-financés par les fonds européens (42 %), l’Etat à travers un Contrat d’intérêt national (38 %) et Cœur d’Essonne Agglomération (20 %).

Extérieur du bâtiment Modul'Air

Extérieur du bâtiment, avec vue sur le « totem ». ©KevinDolmaire

A lire sur le même sujet

« Metal 57 » : seconde vie pour les anciens ateliers industriels de Renault

Novaxia : cap sur la transformation de bureaux

Avec In&di, Icade anticipe la réversibilité

« New », un immeuble co-construit avec ses occupants