Mobilisés pour l’arrivée du Grand Paris Express, les élus de Seine Saint Denis et du Val de Marne créent “l’association de promotion de la ligne 15 Est”

Mobilisés pour l’arrivée du Grand Paris Express, les élus de Seine Saint Denis et du Val de Marne créent “l’association de promotion de la ligne 15 Est”

Suite à la décision du Gouvernement de reporter au-delà de 2030 la mise en service de la ligne 15 Est du Grand Paris Express et dans la poursuite de l

« Jardiner la ville » pour l’Exposition universelle 2025
Les activités éphémères gagnent du terrain
A la découverte des transports de l’Est parisien !

Suite à la décision du Gouvernement de reporter au-delà de 2030 la mise en service de la ligne 15 Est du Grand Paris Express et dans la poursuite de la lettre ouverte adressée au Président de la République le 31 mai, les élus des territoires concernés ont décidé ce matin, vendredi 15 juin 2018, d’amplifier leur mobilisation contre cette décision, en se rassemblant sous la forme d’une association dénommée « Association de promotion de la ligne 15 Est du Grand Paris Express » (APL-15).

Réunis à Romainville à l’invitation de Gérard Cosme, Président d’Est Ensemble, les élus de toute tendance politique, venus des communes, territoires et départements de Seine-SaintDenis et du Val de Marne situés sur le tracé de la future ligne 15 Est, ont dénoncé un arbitrage non-démocratique et profondément inégalitaire, et alertent le Gouvernement sur les conséquences extrêmement néfastes que fait peser sa décision sur le développement de leurs territoires.

Parce qu’elle facilitera l’accessibilité des emplois et des grands équipements métropolitains, la ligne 15 Est représente un atout majeur pour le développement et l’attractivité de territoires en pleine mutation. Desservant plusieurs grands quartiers prioritaires de la politique de la ville et engagés dans des programmes de renouvellement urbain, elle constitue tout autant un puissant levier de renforcement de l’égalité territoriale et de lacohésion de l’aire métropolitaine.

« Nous ne pouvons nous résoudre à cette position de l’Etat qui condamne la réussite des dynamiques urbaines que nous portons. Sans transports en commun, le désenclavement et la requalification des territoires de Seine-Saint Denis et Val de Marne n’auront pas lieu », alertent les élus. « A l’heure où l’on prend conscience des ravages de la pollution atmosphérique, il n’est pas responsable de laisser nos habitants sans alternative à l’automobile efficace et abordable » ont-ils également signalé.

Les élus demandent donc qu’un véritable dialogue soit engagé avec l’Etat pour travailler à l’optimisation et la réorientation des moyens en vue d’une réalisation accélérée de la ligne. Seule une méthode transparente et démocratique permettra de discuter des contraintes techniques avancées depuis par le Gouvernement, mais qui étaient connues de longue date par les experts. Il est également demandé que la Société du Grand Paris soit renforcée et dotée de moyens conséquents pour conduire ce chantier d’ampleur exceptionnelle, car c’est notamment la limitation de ses moyens d’action qui a entraîné le glissement du calendrier que nous connaissons aujourd’hui.

L’association de promotion de la ligne 15 Est se fixe ainsi comme objectif prioritaire l’accélération du calendrier de livraison de la ligne 15 Est du Grand Paris Express. Elle disposera pour ce faire d’un champ de compétences élargi lui permettant de réaliser des actions de communication, de sensibilisation et de lobbying politique, de suivre les études et les chantiers, notamment sur les aspects environnementaux et relatifs à l’insertion et l’emploi local, à la limitation des nuisances, et à la qualité de l’information et de la relation aux riverains. L’association se réserve également la possibilité de contribuer à la réflexion sur les impacts urbains, économiques et sociaux du Grand Paris Express et l’implantation de ses gares.

Par essence partenariale, l’association associera, outre des élus locaux, des membres associés composés des institutions partenaires du projet (Etat, SGP, Région Île de France, Île de France Mobilités, …) et accueillera tous les acteurs économiques, citoyens, associatifs qui voudraient se joindre à la démarche au sein d’un « comité des partenaires ».

L’Assemblée Générale constitutive a également désigné les membres du bureau provisoire suivants 

  • Président : Gérard COSME, Président d’Est Ensemble
  • Trésorier : Corinne VALLS, Vice-présidente du conseil départemental de Seine-SaintDenis, Maire de Romainville
  • Secrétaire générale : Christel ROYER, Maire du Perreux-sur-Marne, conseillère régionale d’Île de France

Parmi les premières actions ciblées, l’association souhaite engager le dialogue avec le Gouvernement et la Société du Grand Paris et annonce une amplification de la mobilisation avec de premières actions à la rentrée.

Premiers membres fondateurs de l’association

  • Christian FAVIER, Président du Conseil départemental du Val de Marne
  • Stéphane TROUSSEL, Président du Conseil départemental de Seine-Saint-Denis
  • Patrick BRAOUEZEC, Président de l’Etablissement public territorial Plaine Commune
  • Gérard COSME, Président de l’Etablissement public territorial Est Ensemble
  • Jacques JP MARTIN, Président de l’Etablissement public territorial Pars Est Marne et Bois, Maire de Nogent-sur-Marne
  • Michel TEULET, Président de l’Etablissement public territorial de Grand Paris Grand Est, Maire de Gagny
  • Claude CAPILLON, Maire de Rosny-sous-Bois, Vice-président de Grand Paris Grand Est en charge des transports
  • Meriem DERKAOUI, Maire d’Aubervilliers
  • Christian FAUTRE, Maire de Champigny-sur-Marne
  • Jean-Philippe GAUTRAIS, Maire de Fontenay-sous-Bois
  • Bertrand KERN, Maire de Pantin
  • Stéphane de PAOLI, Maire de Bobigny
  • Laurent RIVOIRE, Maire de Noisy-le-Sec
  • Christel ROYER, Maire du Perreux-sur-Marne, conseillère régionale d’Ile de France
  • Sylvine THOMASSIN, Maire de Bondy
  • Corinne VALLS, Maire de Romainville, Vice-présidente du Conseil départemental

Et avec notamment le soutien des élus présents 

  • François VIGNERON, Conseiller délégué de Plaine Commune
  • Bruno LOTTI, conseiller délégué d’Est Ensemble en charge des transports, 1er adjoint à la Maire de Romainville
  • Nathalie BERLU, 1ère vice-présidente d’Est Ensemble, adjointe au maire de Pantin
  • Sylvie BADOUX, vice-présidente d’Est Ensemble en charge de l’emploi et de l’insertion, adjointe à la Maire de Bondy
  • Mireille ALPHONSE, vice-présidente d’Est Ensemble en charge de l’environnement, adjointe au maire de Montreuil
  • Bruno MARIELLE, conseiller délégué d’Est Ensemble en charge du territoire du Plateau et de la Corniche, élu de Montreuil
  • Claude ERMOGENI, conseiller délégué d’Est Ensemble en charge de la Plaine de l’Ourcq premier adjoint au Maire des Lilas
  • Boujemaâ EL KASMI, adjoint à la Maire de Bondy

COMMENTAIRES