La MGP présente les actions de son projet de Pacte pour une logistique métropolitaine

La MGP présente les actions de son projet de Pacte pour une logistique métropolitaine

La logistique métropolitaine constitue un défi à de multiples échelles

« 2017 doit permettre le renforcement de la MGP »
Logements, transports, simplification : comment la Région veut relancer l’économie
Michel PLATERO nommé Président de la Chambre FNAIM du Grand Paris

A l’occasion d’une conférence de presse tenue le 28 février 2018 au siège de la Métropole du Grand Paris, Patrick OLLIER, Président, Patrick BRAOUEZEC, Vice-Président délégué à la logistique métropolitaine, Jean-Bernard BROS, Adjoint à la maire de Paris, et Jean-Michel GENESTIER, Maire du Raincy, tous deux membres de la Commission Développement économique de la MGP, ont présenté le projet de Pacte pour une logistique métropolitaine.

La Métropole du Grand Paris au cœur d’un bassin logistique dynamique

  • 400 000 emplois salariés et 16 millions de m² d’entrepôts en Ile-de-France (dont 3 millions de m² d’entrepôts dans le territoire de la Métropole).
  • 200 millions de tonnes de marchandises transportées chaque année en Ile-de-France, dont 90% (en tonnage) par la route.

La logistique métropolitaine constitue un défi à de multiples échelles. Elle est un service aux habitants et aux entreprises et artisans des communes. Elle est pourvoyeuse de nombreux emplois et «maille» le territoire par ses infrastructures. Concurrencée par d’autres secteurs économiques pour l’occupation du foncier en zone dense, la logistique nécessite, pour se développer en ville, un véritable portage politique. En matière de cadre de vie et d’environnement, elle a des impacts sur la qualité de l’air, les nuisances sonores et la congestion urbaine.

Ces actions organisées autour de quatre axes principaux constituent le Pacte pour une logistique métropolitaine :

  • Optimiser les flux et les livraisons
  • Favoriser la transition des flottes vers des véhicules à faibles émissions
  • Valoriser l’intégration des fonctions logistiques dans l’urbanisme et les projets d’aménagements
  • Le “consomm’acteur”, un maillon facilitateur de la chaîne logistique

Ce sont ces raisons qui ont conduit Patrick OLLIER à installer le 31 août dernier, un groupe de travail dont il a confié l’animation à trois élus, connaisseurs des sujets de logistique : Patrick BRAOUEZEC, Jean-Bernard BROS et Jean-Michel GENESTIER. A l’issue de quelques mois de travail avec les acteurs de la logistique métropolitaine, le groupe a émis 12 propositions d’action qui, réunies en quatre axes stratégiques, constituent le socle du projet de pacte pour une logistique métropolitaine.

« Axe majeur de l’action métropolitaine, la logistique urbaine doit contribuer à l’émergence d’une métropole innovante et résiliente. Son efficacité requiert la mobilisation de tous les acteurs. » Patrick OLLIER

Pour les modalités de mise en œuvre, une place importante sera laissée à l’expérimentation et à des actions très opérationnelles, pouvant s’inscrire parfois, dans la démarche centres-villes vivants, ou sur certains sites de la deuxième édition d’Inventons la Métropole du Grand Paris. Ces expérimentations pourront potentiellement bénéficier du Fonds d’investissement métropolitain. Il s’agit de favoriser l’essaimage de systèmes et de solutions concrètes qui auront prouvé leur efficacité et leur efficience.

Les maires et les membres du gouvernement seront saisis de cette démarche qui peut déboucher sur des expérimentations et nourrir des amendements au projet de loi d’orientation sur les mobilités (LOM).

Les prochaines étapes 

  • A l’occasion de la conférence de presse, le Président OLLIER a annoncé sa volonté de mettre en place très prochainement une instance de pilotage dédiée à l’harmonisation progressive des règlements de voirie et de livraison des marchandises, des autorisations d’accès, de travail et de cohérence des zones de basses émissions dans l’ensemble des 131 communes.
  • Il a également annoncé que dans le cadre de la sensibilisation des consommateurs (action n°12), seraient promus les productions locales et les circuits courts, via notamment une opération « Consommons métropolitain », qui associera donneurs d’ordre et opérateurs de la restauration collective.
  • Lors de l’événement « Métropole d’intelligence(s) », organisé lundi 5 mars et qui mobilise élus, start-ups, acteurs du développement numérique et économique, une table de réflexion collaborative sera spécifiquement consacrée aux applications numériques et innovations technologiques au service de la logistique.
  • Adoption du Pacte pour la logistique métropolitaine par le conseil métropolitain, fin juin, puis signature avec les collectivités et acteurs économiques volontaires à compter de juillet, en vue de la mise en œuvre au plus tôt des premières actions.

Lire Le Pacte pour une logistique métropolitaine


 

COMMENTAIRES