Meudon : un équipement sportif « en phase avec son temps »

Meudon : un équipement sportif « en phase avec son temps »

Alors que la plupart des équipements sportifs actuels sont mono-sport, l’ « Ucpa sport station », futur complexe sportif de Meudon-la-forêt géré par l

Romainville : deuxième chance pour le centre de traitement des déchets
Engagement Etat-AORIF-Action Logement en faveur de la mobilité dans le parc social d’Île-de-France
Publication de l’estimation annuelle du parc de bureaux

Alors que la plupart des équipements sportifs actuels sont mono-sport, l’ « Ucpa sport station », futur complexe sportif de Meudon-la-forêt géré par l’Union nationale des centres sportifs de plein air (Ucpa) promet de répondre à un besoin d’intérêt général en créant un équipement multisports accessible à tous. Ouverture prévue courant 2020. 

« Aujourd’hui, les adeptes du sport veulent pouvoir découvrir de nouvelles activités et faire varier leurs expériences » affirme Guillaume Légaut, directeur général de l’Union nationale des centres sportifs de plein air (Ucpa). Dans ce contexte, les équipements mono-sport, pourtant très majoritaires, ne semblent plus correspondre aux envies actuelles. L’ « Ucpa sport station », lui, promet de s’y adapter. Le futur multiplex sportif de Meudon-la-forêt (92), qui ouvrira ses portes courant 2020, comprendra cinq espaces sur 8500 m2. Une patinoire semi-enterrée de 1600 m2 équipée d’un gradin de 700 places prendra place au centre. Une salle de fitness sera également aménagée pour répondre à une demande en croissance ces dernières années sur ce type d’activité. L’équipement sera aussi doté de neuf cours de squash et de padel, -des terrains assez rares en Île-de-France-, ainsi que d’un espace de grimpe intérieur comprenant un mur d’escalade et un parcours d’accrobranche sur trois niveaux. Enfin, bien sûr, l’Ucpa ne pouvait pas faire l’impasse sur le football, et pour gagner de la place, le groupe a décidé de l’aménager… en rooftop, sur le toit de la patinoire !

Pas de parking 

Situé au sein du futur écoquartier de la pointe-de-trivaux, le multiplex sportif entend respecter les enjeux du secteur. « L’ancienne patinoire, -qui sera prochainement détruite- était une véritable passoire thermique. Là, l’isolation est moderne et qualitative » explique Loïc Blons, directeur général de Nexity Paris Val-de-Seine. De plus, la chaleur dégagée par la production de glace sera utilisée pour chauffer le reste des locaux. Mais surtout, l’équipement a été conçu pour favoriser les modes de déplacement doux. Pas de parking pour les voitures : il y a une station de tramway à quelque pas du multiplex. « Si on avait construit cet équipement il y a dix ans, on aurait été forcés de prévoir un parking de 500 places », poursuit Loïc Blons. 

Le modèle se veut réplicable et devrait prochainement voir le jour sur d’autres sites, à Bercy Charenton, Asnières (92), Paris 19ème, Reims, Nantes et à Bordeaux. 

 

©Photo : UCPA