Massy affiche ses hauteurs

Massy affiche ses hauteurs

Atlantis Grand Ouest, situé à Massy, est un nouveau quartier qui accueillera 693 logements d’ici l’été 2017. Les hauts immeubles allant parfois jusqu’

Logements, transports, simplification : comment la Région veut relancer l’économie
Construction de logements : la hausse se poursuit
Le secteur Est de l’écoquartier Clichy-Batignolles bouclé

Atlantis Grand Ouest, situé à Massy, est un nouveau quartier qui accueillera 693 logements d’ici l’été 2017. Les hauts immeubles allant parfois jusqu’à 15 étages, encore en chantier, affichent la volonté de la municipalité : apporter de la vie au sein d’une vaste zone d’activités de 100 hectares.

 « C’est le chantier le plus important de France monté en une seule tranche, soit 150 000 mètres carrés. Il est plus agréable pour les habitants lorsqu’un quartier vit d’un seul coup », explique-t-on chez Altarea Cogedim. Le promoteur a été lauréat, en 2011, d’un appel à idées lancé par la ville de Massy pour concevoir le projet Atlantis Grand Ouest. Situé à quelques pas de la gare de Massy-Palaiseau, desservie par les RER B et C mais aussi par le TGV, le futur quartier accueillera 693 logements.

Alors que les travaux ont démarré début 2015, les immeubles encore en chantier montent déjà bien haut vers le ciel (jusqu’à 1 200 ouvriers sont mobilisés chaque jour pour finir le quartier en deux ans et demi). Dix, treize, voire même quinze étages sont nécessaires pour faire tenir autant de logements sur quatre hectares. Une densité encouragée par les architectes Elizabeth et Christian de Portzamparc. : « Nous assumons ces hauteurs qui sont tout à fait légitimes à proximité d’un pôle de transports qui va grandir dans les prochaines années », précisent-ils. La ligne 18 du Grand Paris Express est en effet attendue pour 2024 dans les gares de Massy-Palaiseau et Massy Opéra.

Conserver les grandes entreprises

Le nouveau quartier d’Atlantis Grand Ouest accueillera également une trentaine de commerces, un cinéma de neuf salles et un centre des congrès. Une mixité très attendue par les élus de la ville, qui espèrent depuis longtemps rendre plus vivant ce secteur établi au sein d’un vaste parc d’activités de 100 hectares. « Nous souhaitons évidemment conserver nos grandes sociétés comme Thales, Safran ou encore Carrefour. Le départ des industries a permis la libération de terrains et l’opportunité de créer des logements près des emplois », déclare Vincent Delahaye, maire de Massy.

À ce jour, 98 % des logements ont été commercialisés ainsi que 80 % de commerces. L’ensemble sera livré à partir de mai 2017.

Crédit photo : Guillaume de Roquemaurel.

COMMENTAIRES