Les laboratoires Eclairs, du cinéma au tiers-lieu culturel

Les laboratoires Eclairs, du cinéma au tiers-lieu culturel

Nouvelle vie pour les Laboratoires Éclair d’Épinay-sur-Seine. Racheté par la Ville, le site proposera, dès le printemps 2022, accueil des artistes e

Lancement du 1er challenge international en Intelligence Artificielle
Paris-Saclay Spring : l’innovation à l’honneur
Des start-up franciliennes à Las Vegas

Nouvelle vie pour les Laboratoires Éclair d’Épinay-sur-Seine. Racheté par la Ville, le site proposera, dès le printemps 2022, accueil des artistes et programmation culturelle pour tous. Mais avant, place aux travaux.

Quatre hectares, 8 bâtiments, 18 000 mètres carrés de plancher. C’est la surface laissée en friche par les Laboratoires Éclair, au sud de la ville d’Épinay-sur-Seine. Situé en plein cœur de la commune, face au tramway T8, cette parcelle, qui forme une vaste enclave close sur elle-même depuis presque 10 ans, devrait retrouver un public à partir de 2022.

Du public, elle en a pourtant reçu en nombre pendant 100 ans, en accueillant tout un pan de l’industrie cinématographique, allant des studios aux ateliers de tirage. À la fermeture du site en 2013, la Ville s’est positionnée et l’a enfin acquis en 2018, avec pour objectif d’éviter la démolition de ce patrimoine et (re)donner ce lieu aux Spinassiens. Montant de la facture : 6 millions d’euros.

La Ville fait alors le choix de dédier le site à la culture au sens large. Pour la première phase du projet, qui débutera au printemps 2022, elle prévoit d’ouvrir au public 4 500 mètres carrés, soit trois bâtiments, ainsi que les espaces extérieurs. Les lieux proposeront des ateliers d’artistes, des espaces de répétition, de représentation, d’exposition et de restauration. « Ce sera avant tout un lieu de travail pour les artistes. Le site vivra grâce aux couturiers, architectes, artisans, danseurs, etc., qui viendront tous les jours travailler. Mais nous souhaitons aussi rendre visibles ces créations auprès du grand public », indique Ingrid Viallet, directrice générale adjointe Culture et Vie de la cité à la mairie d’Épinay-sur-Seine.

Dépollution à venir

La municipalité est actuellement à la recherche d’un groupement d’entreprises capables de gérer le lieu et de proposer une programmation culturelle. La recherche fait l’objet d’un concours et un jury fera son choix parmi les candidats en début janvier 2022.

En attendant, des travaux sont de rigueur : « Les bâtiments sont restés à l’abandon plusieurs années. Il est notamment question de colmater des fuites et de remettre en état l’électricité et le chauffage », précise Hervé Chevreau, maire d’Épinay-sur-Seine. À terme, une dépollution complète du site, estimée à 4 millions d’euros, est prévue, ainsi que la destruction d’un bâtiment. Une halle pourrait être construite à la place, selon les différents usages développés sur le site. La Ville compte notamment sur l’aide financière du « fonds friche » pour alléger la facture.

L’Établissement public territorial Plaine Commune, qui s’identifie depuis plusieurs années comme « Territoire de la culture et de la création », prévoit, avec la Ville de Saint-Denis, d’être candidat pour devenir Capitale européenne de la culture en 2028. La reconversion des Laboratoires Éclair, si elle s’avère fructueuse, pourrait devenir l’un des éléments moteurs du dossier de candidature.

 

Retrouvez l’intégralité de l’article dans le 34ème numéro d’Objectif Grand Paris.

Crédit photo : Willy Vainqueur.