L’Atelier international du Grand Paris lance son appel à candidatures

L’Atelier international du Grand Paris lance son appel à candidatures

Les candidatures pour faire partie du nouveau Conseil scientifique de l’Atelier international du Grand Paris (AIGP) sont ouvertes ! Ce lieu de mise en

Le 12e arrondissement transforme ses bureaux en hôtels
Sept acteurs du logement récompensés
“Make In Loire Valley” revient pour une seconde édition

Les candidatures pour faire partie du nouveau Conseil scientifique de l’Atelier international du Grand Paris (AIGP) sont ouvertes ! Ce lieu de mise en débat des questions métropolitaines, qui souhaite renouveler ses équipes en poste depuis 2010 mais aussi faire évoluer son organisation, va ainsi sélectionner une vingtaine de personnalités pour une durée de quatre ans.

Les architectes, urbanistes, paysagistes, géographes, économistes… intéressés sont invités à déposer leur dossier en ligne jusqu’au 15 septembre 2016 (modalités ICI). Les candidats devront posséder une forte motivation, avoir acquis des compétences dans la construction métropolitaine en France et/ou à l’étranger, disposer d’un point de vue affirmé sur les enjeux métropolitains et proposer des méthodes de travail adaptées. L’AIGP ne le cache pas : il espère attirer des acteurs venus de divers horizons professionnels, mais aussi plus de femmes et plus de jeunes !

Quelle sera la mission du nouveau Conseil scientifique pour les quatre ans à venir ? Il s’agira pour lui de problématiser des sujets de travail émis par le Conseil d’administration de l’AIGP (composé en grande partie de représentants de l’État et des collectivités) au vu de l’actualité du Grand Paris. « Ces nouvelles dispositions permettront de faire davantage dialoguer ces deux Conseils. Avant, leurs membres respectifs ne se croisaient quasiment jamais », explique Mireille Ferri, directrice générale de l’AIGP.

S’ouvrir davantage à l’international

Autre changement : le Conseil scientifique ne produira plus d’études, cantonnant son rôle aux réflexions stratégiques et à la prospective. Les personnalités participeront cependant à un séminaire de travail d’une semaine par an qui leur permettra de passer de la théorie à la pratique. Cet événement devrait être ouvert aux partenaires de l’AIGP, tels que les agences d’urbanisme ou encore la Société du Grand Paris, mais aussi aux acteurs internationaux. « Nous aimerions vraiment que cette mobilisation se déploie à l’international. Il faut davantage faire vivre ce “I” d’AIGP », poursuit Mireille Ferri.

Le jury se réunira le 25 septembre 2016 pour rendre son verdict, une prise de poste du nouveau Conseil scientifique étant prévue en octobre de la même année.

Article plus ancien

COMMENTAIRES