La Métropole du Grand Paris et six fédérations s’engagent en faveur du « logement d’abord »

La Métropole du Grand Paris et six fédérations s’engagent en faveur du « logement d’abord »

Le plan quinquennal « logement d’abord » a pour objectif une baisse significative du nombre de personnes sans domicile

Elisabeth Borne confirme la réalisation du futur métro dans son intégralité
Le Bureau de la MGP auditionne Gilles CARREZ
Les 7 propositions de la cour des comptes sur l’organisation territoriale en région Île-de-France

La Métropole du Grand Paris et six fédérations ont répondu ensemble à un appel à manifestation d’intérêt lancé par le gouvernement pour une mise en œuvre accélérée de la politique du « logement d’abord ».

Les fédérations ont sollicité Patrick OLLIER pour que la Métropole réponde à leurs côtés à cet appel à manifestation d’intérêt, jugeant que c’est à son échelle que doit s’appréhender cette politique :

  • La Fédération des Acteurs de la Solidarité Ile-de-France (FAS IDF).
  • La Fédération des Associations et des Acteurs pour la Promotion et l’Insertion par le Logement (FAPIL).
  • L’Union Professionnelle du Logement Accompagné (Unafo).
  • L’Association Francilienne pour favoriser l’Insertion par le Logement (AFFIL).
  • L’AORIF, Union sociale pour l’habitat Ile-de-France.
  • SOLIHA Ile-de-France.

Le plan quinquennal « logement d’abord » a pour objectif une baisse significative du nombre de personnes sans domicile et implique de privilégier le développement de solutions pérennes de retour au logement, plutôt que la multiplication de réponses d’hébergement de court terme. Il s’agit de donner la priorité au logement et de faire retrouver à l’hébergement sa vocation de réponse aux seules situations d’urgence.

La Métropole est compétente depuis le 1er janvier 2017 pour l’élaboration de son plan métropolitain de l’habitat et de l’hébergement (PMHH) et souhaite inscrire la politique du « logement d’abord » dans ce document comme une des bases de la planification stratégique de la compétence habitat métropolitaine.

Elle se positionne ainsi en cheffe de file garante d’une planification cohérente en matière de logement et d’hébergement et comme animatrice d’un réseau d’acteurs de terrain dont les savoir-faire contribueront à favoriser les changements de pratiques, à étendre les expérimentations estimées pertinentes pour l’accès au logement pérenne des sans-abri et à faciliter la production des segments de l’offre répondant à la logique du « logement d’abord ».

La Métropole du Grand Paris s’est constituée, notamment, dans le but d’améliorer le cadre de vie de ses habitants et de réduire les inégalités entre les territoires qui la composent. C’est dans cette logique qu’elle répond à cet appel à manifestation d’intérêt, pour construire une Métropole solidaire.

COMMENTAIRES