La Défense troque ses parkings contre des espaces logistiques

La Défense troque ses parkings contre des espaces logistiques

Le quartier d’affaires de La Défense s'apprête à transformer certains de ses parkings obsolètes en espaces de logistique urbaine. C’est ce que confirm

Cet été, Paris La Défense sera green
« Faire de Paris La Défense un véritable lieu de vie »
« La péréquation financière qui nous est imposée est inacceptable. »

Le quartier d’affaires de La Défense s’apprête à transformer certains de ses parkings obsolètes en espaces de logistique urbaine. C’est ce que confirme un partenariat signé entre Paris La Défense, aménageur et gestionnaire du premier quartier d’affaires européen, et l’entreprise Sogaris, spécialisée dans l’immobilier logistique.

Car La Défense, c’est 180 000 salariés et 500 entreprises qui font vivre le quartier, sans compter les milliers d’habitants qui le composent. D’après l’Etablissement public, les surfaces logistiques sont insuffisantes « au regard de la forte demande des opérateurs ». En cause notamment, la montée en puissance du e-commerce depuis le début de la crise sanitaire qui augmente le volume des livraisons.

Sogaris et Paris La Défense ont déjà identifié un parking situé sous la dalle, jugé « surdimensionné et peu qualitatif ». Une partie du site accueillera ainsi des installations logistiques, les autres usages n’ayant pas encore été mentionnés. « Paris La Défense dispose du plus grand ensemble de parkings en ouvrage d’Europe. Ce patrimoine bâti exceptionnel prend un sens nouveau avec l’évolution des besoins. Plusieurs niveaux de parkings répartis dans le quartier pourraient muter dans les années à venir pour y accueillir de nouveaux usages », indique Pierre-Yves Guice, directeur général de Paris La Défense.

Paris La Défense « post carbone »

Depuis peu, l’Établissement public affiche l’ambition de « devenir le premier quartier d’affaires post-carbone de dimension mondiale ». Paris La Défense précise ainsi que le nouveau site logistique devrait permettre « une réduction de l’ordre de 60 % des kilomètres parcourus, soit une diminution des émissions de CO2 de 356 kg/jour ». Des résultats rendus notamment possibles par l’utilisation de véhicules non polluants pour la livraison « du dernier kilomètre ». A noter que sur la liste d’engagements du Paris La Défense « post carbone » figurent également le recours aux matériaux biosourcés et au réemploi dans la construction ou encore le développement de la nature en ville sur la dalle.

De son côté, Sogaris étudie d’autres sites à fort potentiel pour accueillir des infrastructures logistiques sur le territoire de Paris La Défense. « Ce partenariat permettra de poursuivre le déploiement du réseau souverain que portent Sogaris et ses partenaires : c’est en effet la clef pour réduire l’empreinte carbone de la mobilité des biens dans le Grand Paris », déclare Jonathan Sebbane, directeur général de Sogaris.

 

Crédit photo : Paris La Défense.