Investissements internationaux 2018 : 3ème place mondiale pour Paris

Investissements internationaux 2018 : 3ème place mondiale pour Paris

Cette progression globale s’illustre notamment au niveau des investissements stratégiques

L’Europe soutient près de 1 300 projets en faveur de l’insertion et de l’emploi en Île-de-France
Le Grand Paris s’affiche timidement sur le radar des investisseurs
Inventons la Métropole du Grand Paris : 164 groupements finalistes

Paris-Île de France Capitale Economique et KPMG publient les résultats exclusifs de l’observatoire des investissements réalisés en 2017 dans les principales métropoles du monde – le « Global Cities Investment Monitor ».

Avec cette spectaculaire progression de Paris-Île de France prend la 3ème place et rejoint les métropoles phares mondiales

La progression de Paris-Ile de France Capitale Economique est exceptionnelle cette année, avec une croissance de 78 % du nombre de projets greenfield, la plus importante parmi les principales métropoles mondiales. Avec 338 projets en 2017 (+ 148 projets), Paris gagne deux places vs. 2016 et arrive 3ème, juste derrière Londres (390 projets, – 8 projets) et Singapour (354 projets, + 11 projets), qui maintiennent leur rang. Le dynamisme européen se traduit également par la progression de villes comme Barcelone (+ 5 places, 9ème), Dublin (+ 7 places, 10ème) ou Amsterdam (+ 4 places, 11ème). Seule Londres est en repli.

Sur les 15 dernières années d’investissements greenfield en France (soit depuis 2003), Paris-Île de France représente 41 % des investissements greenfield en France. Elle est, dans deux tiers des cas, la ville où les groupes étrangers réalisent leur 1ère implantation en France.

Logiciel et services aux entreprises 

La croissance de Paris-Ile de France est particulièrement visible dans le domaine du logiciel (2ème place) – où les investissements ont presque triplé – ainsi que dans le domaine des services aux entreprises et dans les services financiers, deux secteurs d’activité où Paris occupe désormais la 4ème place.

« L’attractivité de Paris-Ile de France enregistre son meilleur niveau historique. Cette progression remarquable est sans doute le fruit d’une mobilisation coordonnée des acteurs économiques et institutionnels en faveur de l’attractivité de notre région capitale. Nous pouvons nous en féliciter, d’autant que Paris-Ile de France progresse mieux que ses concurrentes européennes. » Christian Nibourel, Président de Paris-Ile de France Capitale Economique

Paris en 3ème place sur les investissements stratégiques

Cette progression globale s’illustre notamment au niveau des investissements stratégiques qui évoluent positivement : Paris arrive en 3ème position (198 investissements, + 1 place vs. 2016) et talonne Londres (230 investissements) et Singapour (199 investissements).

« Paris devient la seule métropole présente de manière significative sur toutes les composantes de ces investissements stratégiques : quartiers généraux, centres de recherche et de design, directions marketing & vente…En progression constante, Paris vient de plus en plus stimuler les forces en présence. » Nicolas Beaudouin, Associé KPMG, Directeur du développement Paris & Centre.

Paris challenge Londres sur ses secteurs d’activité historiques

La compétition entre Londres et Paris se relance pour la 1ère fois depuis plusieurs années sur des secteurs clefs et historiques pour Londres. Les leaders européens sont Londres et Paris, suivis de villes comme Dublin, Barcelone ou Amsterdam, également en progression significative.


Télécharger l’étude complète


Méthodologie

Le Monitor mesure le nombre d’investissements internationaux greenfield, c’est-à-dire le nombre d’implantations nouvelles créatrices d’emplois et d’activités nouvelles, dans les 39 principales métropoles du monde pour l’année écoulée.

La méthodologie du Monitor est rigoureuse : il compte le nombre d’investissement réalisés ou projetés et rendus publics puis répertoriés dans la base mondiale du Financial Times (FDI Markets).

Base de données du Financial Times depuis janvier 2003 :

  • Plus de 188 000 projets d’investissements internationaux
  • 86 000 entreprises dans le monde
  • 12 600 sources d’information

Investissements internationaux dits « greenfield »:

  • Créateurs d’emplois et d’activités nouvelles, ils ont pour objectif de développer ou d’étendre un site
  • Il peut s’agir de joint-ventures

Ne sont pas inclus :

  • Les fusions & acquisitions
  • Les privatisations et les alliances
  • Les investissements purement financiers

Période de l’étude : janvier à décembre 2017

Les 39 métropoles les plus attractives (* > nouvelle métropole du classement 2017) :

  • Europe : Paris-Ile de France ; Londres ; Barcelone ; Madrid ; Moscou ; Düsseldorf ; Munich (*) ; Francfort ; Varsovie ; Dublin ; Amsterdam ; Istanbul
  • Asie/Océanie : Mumbai ; Bangalore ; New Delhi ; Hyderabad (*) ; Puna (*) ;
    Hô Chi Minh (*) ; Yangoon (*) ; Kuala Lumpur (*) ; Tokyo ; Séoul ; Shanghai ; Hong-Kong ; Beijing ; Melbourne (*) ; Sydney ; Singapour
  • Amériques : New York ; San Francisco ; Los Angeles (*) ; São Paulo ; Mexico City (*) ; Toronto ; Montréal (*)
  • Afrique : Johannesburg
  • Moyen-Orient : Abu Dhabi ; Dubaï

COMMENTAIRES