Inventons la Métropole du Grand Paris, c’est reparti !

Inventons la Métropole du Grand Paris, c’est reparti !

Après avoir permis le développement de nouveaux projets immobiliers sur 51 sites en 2017, la Métropole envisage d’ouvrir le concours à de nouveaux terrains

Inventons la Métropole du Grand Paris : 164 groupements finalistes
Lancement du 1er challenge international en Intelligence Artificielle
Grands Prix de l’Innovation : à vos claviers !

Victime de son succès, le concours Inventons la Métropole du Grand Paris rempile pour une deuxième saison. Après avoir permis le développement de nouveaux projets immobiliers sur 51 sites en 2017, la Métropole envisage d’ouvrir le concours à de nouveaux terrains.

Les projets immobiliers n’ont pas fini d’éclore au sein de la Métropole du Grand Paris (MGP). Deux ans après le lancement du concours Inventons la Métropole du Grand Paris, Patrick Ollier, président de la MGP, s’apprête à renouveler l’expérience. De nouveaux sites à transformer seront ainsi connus en mars 2018, lors du salon du MIPIM. Une nouvelle aubaine pour les maires de voir muter des terrains parfois en friche depuis des années, sans qu’ils n’aient (en théorie) à débourser un euro. Une autre occasion aussi pour Patrick Ollier d’arpenter des quartiers parfois méconnus de la banlieue parisienne.

Souvenez-vous de l’été 2016. Une délégation d’élus de la MGP s’était rendue sur des sites à l’urbanité très variée : Rungis, son marché international et ses vastes espaces économiques dédiés à la logistique ; Gonesse, qui verra se construire, en 2024, le nouveau quartier de loisirs Europacity au milieu des parcelles agricoles val-d’oisiennes ; Bondy, dont les quartiers prioritaires ont besoin d’un souffle nouveau.

6,4 milliards d’euros d’investissement

Connus des investisseurs ou non, ces quartiers (dont la moitié verra la construction d’une nouvelle gare à proximité) ont fait mouche. « Lorsque j’ai lancé le concours, certains me disaient qu’il n’y aurait pas plus de 10 sites candidats. Quelques mois plus tard, nous étions à 112 sites en lice. Ce concours est un succès », déclare Patrick Ollier. En octobre 2016, près de 420 groupements composés d’architectes, de promoteurs et d’investisseurs ont déposé leur candidature pour réaménager les 59 terrains sélectionnés, soit un total de 230 hectares.

Découvrez la totalité de cet article dans le numéro 21 d’Objectif Grand Paris en kiosques dès le 10 Mars

COMMENTAIRES