Innovation urbaine : sept collectivités de l’Ouest parisien primées

Innovation urbaine : sept collectivités de l’Ouest parisien primées

L’innovation urbaine était à l’honneur le 15 décembre 2020 dans l’Ouest parisien. Les départements des Hauts-de-Seine et des Yvelines, qui ont pour pr

Débat des municipales à Paris : les candidates unanimes pour soutenir les commerçants
L’APUR REND ACCESSIBLE LA COLLECTION PARIS-PROJET SUR SON SITE
Les Jardins de l’Arche, dernière ligne droite

L’innovation urbaine était à l’honneur le 15 décembre 2020 dans l’Ouest parisien. Les départements des Hauts-de-Seine et des Yvelines, qui ont pour projet de fusionner depuis quelques années, ont récompensé leurs communes les plus innovantes sur le thème de « la ville de demain ». Sept collectivités ont ainsi reçu le « Prix interdépartemental de l’innovation urbaine ».

Catégorie Innovations architecturales, paysagères et environnementales

  • Châtenay-Malabry, pour le complexe scolaire « LaVallée »

Situé au sein du futur écoquartier  LaVallée, qui se construit sur l’ancien site de l’Ecole Centrale, cet équipement scolaire a été retenu pour sa faible empreinte carbone : béton de chaux « sec » recyclé en façade, bois et terre-chanvre pour les cloisons intérieures ou encore terre crue pour les planchers. En plus d’accueillir 19 classes maternelles et élémentaires, le complexe proposera notamment une bibliothèque, un espace de restauration et une cuisine centrale.

Architecte : Agence A+ Samuel Delmas architectes urbanistes.

Coût de l’opération : 18,5 millions d’euros.

Calendrier : travaux dès janvier 2021, livraison avril 2023.

  • Issy-les-Moulineaux, pour « La Serre »

Cet immeuble de logements de 18 niveaux, situé au sein de la ZAC Léon Blum, offrira plus de 3 000 mètres carrés de terrasses et jardins. Cette « serre ouverte », qui correspondra à 25 % de la surface habitable du bâtiment, accueillera différents type d’espèces végétales en façade, en pergola mais aussi des jardins partagés en toiture. L’immeuble, primé pour la place qu’il accorde à la nature et pour l’utilisation de matériaux bas carbone, proposera également deux commerces en rez-de-chaussée.

Architecte : Agence MVRDV.

Calendrier : livraison 2023.

  • Poissy, pour la Maison de fer

Monument historique datant du 19e siècle, ce bâtiment a été conçu par l’ingénieur belge Joseph Danly. Sa particularité : sa composition entièrement en métal (structure, murs, toiture) grâce à un système de construction par tôles embouties breveté par l’ingénieur. Pour sa réhabilitation, une structure plus moderne en poteaux poutre béton a été mise en place sous la structure d’origine. Le bâtiment accueille aujourd’hui un centre d’interprétation du patrimoine et un espace muséographique.

Coût de l’opération : 3,5 millions d’euros.

  • Neuilly-sur-Seine, pour « Allée de Neuilly »

Près de 184 arbres, 70 000 arbustes et 20 000 plantes vivaces végétaliseront, dans les prochaines années, les contre-allées de l’avenue Charles-de-Gaulle. Elles passeront ainsi de 8 à 60 % d’espace piéton. Si l’ambition est d’en faire un boulevard urbain agréable et apaisé également à destination des mobilités douces, il s’agira aussi de lutter contre la pollution de l’air, les ilots de chaleur urbain et la pollution des eaux en surface. Une vingtaine de folies (édifices à mi-chemin entre l’architecture et l’art) complèteront l’ensemble.

Coût de l’opération : 58,6 millions d’euros.

Calendrier : première phase achevée à l’été 2020, achèvement complet 2024.

Catégorie Innovations programmatiques et fonctionnelles

  • Choisel, pour l’Auberge des Trois hameaux « multiservices »

Réhabilitée dans le cadre du programme de revitalisation de centre-bourg, l’auberge s’est transformée en espace de restauration et d’hébergement moderne qui anime désormais le village. L’Architecte des bâtiments de France de Versailles ainsi que les techniciens du Parc naturel régional de la Haute Vallée de Chevreuse ont participé au projet qui s’est achevé en septembre 2020. Ce nouveau lieu de services et de rencontre, situé au cœur du village de Choisel, est basé sur l’axe de la Veloscénie qui relie Paris au Mont Saint-Michel.

Coût de l’opération : 650 000 euros.

  • Meudon, pour l’école et l’accueil de loisirs « La Ruche »

Situé au sein de l’écoquartier de la Pointe Trivaux, cet ensemble d’équipements publics dédiés à l’enfance joue la carte de la modularité. Les espaces peuvent ainsi changer de fonctions, notamment grâce aux mobiliers sur roulettes. Un aspect facilité aussi grâce à l’aménagement de point de passage sécurisé entre l’école, le centre de loisirs et la ludothèque. Une bibliothèque, un restaurant scolaire et un potager font également partie du projet. Les deux bâtiments de « La Ruche », construits en pierre blanche te en bois, sont environnés d’espaces verts.

Coût de l’opération : 11 millions d’euros.

Catégorie Innovations partenariales et collaboratives

  • Grand Paris Seine et Oise, pour les « Hubs multiservices »

En vu de l’arrivée du RER E à Mantes-la-Jolie, la Communauté urbaine ambitionne de doter son territoire de 77 « hubs multiservices ». Ce réseau proposera à la fois des modes de transports variés pour faciliter les trajets (bus, covoiturage, train, vélo, transport à la demande) mais aussi de nombreux services (paniers frais, relais colis, foodtrucks, coworking). La collectivité travaille en étroite collaboration avec un groupe de citoyens afin de répondre au mieux aux besoins des habitants. Cinq types de hubs verront le jour : quartier de gare, urbains, économiques, autoroutiers et ruraux.

Coût de l’opération : 4 millions d’euros

Calendrier : livraison en 2024.

 

Photo : « Allée de Neuilly » ©DR