HAROPA confirme la dynamique de développement du secteur portuaire

HAROPA confirme la dynamique de développement du secteur portuaire

Le GIE conforte son importance au sein des ports du range nord-européen

5° édition du Baromètre du Grand Paris des entreprises
“La Grande fête du Gros Paris” commence à Vitry
Synthèse de l’Observatoire des quartiers de gare du Grand Paris Express

HAROPA (GIE regroupant les ports du Havre, de Rouen et de Paris) confirme sa dynamique avec une année 2017 historique et présente ses axes de travail 2018.

Avec une progression du trafic maritime total de 6% et une progression du trafic conteneurs de plus de 15%, le GIE affiche le meilleur résultat des ports du range nord-européen sur l’année 2017. Pour la première fois de son histoire, HAROPA a traité 3 M d’EVP (unité de mesure pour exprimer une capacité de transport) sur une année à l’import et à l’export.

Ce résultat est le fruit d’un développement général de la filière logistique sur HAROPA qui associe une offre de services maritimes de premier plan, un passage de la marchandise performant, des zones logistiques connectées en plein développement et des services diversifiés et multimodaux de transport terrestre.

La montée en puissance du terminal multimodal du Havre en 2017, qui a traité 145 000 EVP, sert de support au développement de nouvelles lignes ferroviaires et fluviales.

Les trafics orientés à la hausse

HAROPA conforte donc son importance au sein des ports du range nord-européen : sur les 7 dernières années, l’estimation de son poids est passé de 5,86% en 2011 à près de 7% en 2017.

Parmi les les trafics maritimes et fluviaux, ceux de matériaux de construction sont fortement orientés à la hausse (respectivement +19% et +14%) matérialisant le dynamisme du BTP, la construction du Grand Paris et le potentiel du transport fluvial pour ce marché.

Les priorités pour 2018

Porté par ces bons résultats et l’ambition stratégique affirmée par le Gouvernement, HAROPA a donc mis en place un certain nombre d’actions à mener pour l’année 2018 :

  • Développement des services ferroviaires et fluviaux
  • Plan tarifaire lié à la fin des travaux d’approfondissement du chenal qui permettra une augmentation de la taille et du volume de chargement des navires. Les tarifs baisseront d’environ 25% pour les navires de grande taille.
  • Innovation : le GIE poursuit son ambition en tant que « green port» toujours plus respectueux de l’environnement (utilisation du gaz et de l’électricité en substitution des produits pétroliers pour les navires et les camions), et de « smart port » à la pointe de la technologie numérique pour faciliter les échanges de données et fluidifier le passage de la marchandise.

Rappelons que la France possède la deuxième façade maritime mondiale et que lors des assises de l’économie de la mer au Havre en novembre dernier, le Premier ministre avait annoncé la création d’une mission au sein d’HAROPA sur le thème« plus d’intégration et un pilotage unifié ». Les conclusions de cette mission sont attendues dans quelques semaines.

COMMENTAIRES