Le Grand Paris Express avance et se fait connaître

Le Grand Paris Express avance et se fait connaître

Mercredi 29 juin 2016 a eu lieu la visite du puits d'essai de la future ligne 15 du Grand Paris Express de Boulogne-Billancourt en présence du maire d

Keolis dans les starting-blocks pour exploiter le nouveau métro
La gare Fort d’Issy-Vanves-Clamart a son toit
Nanterre ou l’adieu aux années 60

Mercredi 29 juin 2016 a eu lieu la visite du puits d’essai de la future ligne 15 du Grand Paris Express de Boulogne-Billancourt en présence du maire de la ville, Pierre-Christophe Baguet, et de riverains venus dans l’espoir de mieux comprendre les travaux en cours dans leur quartier.

(Par Elie Givodan)

Le puits d’essai permet aux ingénieurs responsables des chantiers du Grand Paris Express (GPE) de connaître de façon précise la nature du sol dans lequel ils vont creuser, sa composition exacte, le type de milieu, la pression qui y règne, sa teneur en eau, mais aussi ses potentielles fissures, etc. D’un diamètre d’environ 10 mètres et d’une profondeur de 40 mètres, le puits permet aussi aux ingénieurs de tester différentes techniques de consolidation des sols, des informations précieuses quand on sait que des opérations d’aménagement seront développées au-dessus et aux alentours des futures gares.

Accès pour les pompiers

Ces puits viennent en complément des sondages d’ores et déjà réalisés qui sont eux des « carottes » de 12 à 18 cm de diamètre qui peuvent être récupérées à plus de 100 mètres de profondeur. Plus de 4 000 sondages on été effectués grâce auxquels les ingénieurs sont en mesure de reconstituer une carte géologique représentative des régions que va traverser le tunnel. Par la suite, les responsables ont également prévu de transformer le puits en ouvrage annexe qui servira d’accès pour les pompiers en cas d’urgence. Au total, 38 ouvrages annexes sont prévus tous les 800 mètres le long du parcours de la ligne.

Crédit photo : Elie Givodan.

COMMENTAIRES