France urbaine comprend “la colère qui s’exprime”

France urbaine comprend “la colère qui s’exprime”

Le 5 décembre 2018, les élus de l'association France urbaine ont rédigé une déclaration commune dans le cadre des manifestations lancées par les Gilet

Le Premier ministre reçoit une délégation des Elus de France urbaine
05/03/2018 Événement | « Métropole d’Intelligences »
État/Collectivités locales : le torchon brûle

Le 5 décembre 2018, les élus de l’association France urbaine ont rédigé une déclaration commune dans le cadre des manifestations lancées par les Gilets jaunes :

” A l’issue du Conseil d’administration du 5 décembre 2018, nous, Maires et Présidents d’intercommunalités membres de France urbaine, entendons et comprenons la colère qui s’exprime et sommes témoins, à plus d’un titre, du malaise qui s’est progressivement installé dans nos territoires, qu’ils soient urbains, périurbains ou ruraux.

En tant qu’élus de proximité, nous condamnons fermement les violences qui ont eu lieu dans certaines de nos communes et qui sont un obstacle à un dialogue nécessaire pour sortir de cette crise.

Nous, Maires et Présidents d’intercommunalités, par notre mandat et par l’écoute de nos concitoyens, nous veillons à faciliter la vie quotidienne des Français et sommes attachés au maintien de la cohésion nationale et du vivre ensemble sur nos territoires, notamment par la réduction des inégalités. Nous continuerons, comme nous l’avons toujours fait, à plaider et participer activement à l’émergence d’une véritable et durable culture de la concertation. Issues de nos territoires et de leurs habitants, nos propositions sont autant de réponses pragmatiques et adaptées aux défis des années à venir : préservation du pouvoir d’achat, transition énergétique, mobilité, services publics de proximité, logement, et, bien sûr, social. Il est impératif de concilier justice sociale et transition écologique.

Nous, membres de France urbaine, rappelons à l’Etat qu’il lui revient d’assurer, en premier chef, ses compétences régaliennes, au premier rang desquelles la sécurité et le maintien de l’ordre public.”

Crédit photo : France urbaine.

Article plus ancien

COMMENTAIRES