Elisabeth Borne confirme la réalisation du futur métro dans son intégralité

Elisabeth Borne confirme la réalisation du futur métro dans son intégralité

Son calendrier sera revu mais ses ressources fiscales vont augmenter

Comment réveiller le foncier qui dort ?
Inventons la métropole du Grand Paris : les lauréats 2017 de l’appel à projets
19-21/01 “La ville rêvée des enfants”

Source : Le parisien

Selon le journal Le Parisien qui s’est procuré le courrier adressé aux élus d’Ile-de-France, la ministre des Transports, Elisabeth Borne confirme la réalisation du futur métro « dans son intégralité ». Son calendrier sera revu mais ses ressources fiscales vont augmenter.

Pas de plan d’économie drastique, de lignes coupées ou de gares supprimées. Le scénario catastrophe redouté par certains concernant le Grand Paris Express n’aura pas lieu. Ce projet pharaonique de supermétro en rocade autour de Paris va aller à son terme. Les 200 km de métro et 68 nouvelles gares, réparties sur 5 nouvelles lignes (14, 15, 16, 17 et 18), seront bien construits par l’Etat, via la Société du Grand Paris (SGP). Selon nos informations, la ministre des Transports, Elisabeth Borne, vient d’adresser un courrier en ce sens « aux Parlementaires et élus d’Ile-de-France ».

Le nouveau calendrier annoncé en mars

La phase de concertation ouverte avec les élus va désormais se poursuivre en février pour « arrêter un calendrier réaliste de livraison et de coût » des lignes, indique la ministre. Deux groupes de travail sont créés, avec Elisabeth Borne, la SGP, le préfet d’Ile-de-France, la région et les départements. L’un pour caler le nouveau planning, l’autre pour trouver des solutions de transports alternatives aux territoires qui attendront leur métro plus longtemps que prévu (on parle de la ligne 18 repoussée en 2026 et de la 17 en 2027). Sur la base de ces échanges, le gouvernement prendra ensuite des décisions sur la réalisation du projet, qui seront ensuite présentées au conseil de surveillance de la SGP « durant le mois de mars ».

Lire la suite de l’article sur le site du Journal Le Parisien 

COMMENTAIRES