Eau solidaire : le droit à l’eau pour tous effectif depuis 7 ans sur le territoire du SEDIF

Eau solidaire : le droit à l’eau pour tous effectif depuis 7 ans sur le territoire du SEDIF

Doté d’un budget annuel de 2,5 millions d’euros, le programme « Eau Solidaire » du Syndicat des Eaux d’Île-de-France a bénéficié à près de 64 000 fami

Qualité de l’eau : signature d’un groupement de commande entre le SEDIF, la Ville de Paris, le SEPG et le SMGSEVESC
Le SEDIF face à la “crue du siècle”
Veolia : le « big data » prend la main sur l’eau

Doté d’un budget annuel de 2,5 millions d’euros, le programme « Eau Solidaire » du Syndicat des Eaux d’Île-de-France a bénéficié à près de 64 000 familles depuis 2011.

En réunissant l’ensemble des acteurs sociaux des 150 communes desservies, dont les Centres Communaux d’Action Sociale, le Syndicat des Eaux d’Île-de-France et Veolia Eau d’Île-de-France, son délégataire, ont pu présenter un bilan très positif du programme Eau Solidaire lancé en 2011 avec le nouveau contrat de délégation de service public et géré par une équipe dédiée :

Parmi les 64 000 familles aidées, 38 000 l’ont été financièrement pour près de 6 millions d’euros à partir de plusieurs dispositifs complémentaires qui s’adressent à toutes les personnes connaissant des difficultés pour le paiement de leur facture ou de leurs charges d’eau.

L’aide financière n’étant pas suffisante, le programme comprend 3 volets : la prévention, l’assistance et l’urgence. Régulièrement monté en puissance, deux nouveaux axes ont été mis en place depuis 2017 dont le bilan positif a été présenté lors de cette journée :

  • l’Aide Eau solidaire étendue aux non-abonnés après 2 années de test, dans le cadre de l’expérimentation Tarification sociale liée à la loi Brottes,
  • l’accompagnement de copropriétés en difficultés : dispositif global combinant aide financière, assistance pour repérer et réparer les fuites avec les associations locales, sensibilisation des habitants …

Il est aujourd’hui parfaitement adapté aux spécificités des besoins sociaux en Ile-de-France tant au niveau des habitants qu’au niveau de l’habitat : un taux de pauvreté global de près de 19 % avec une grande disparité géographique, un habitat principalement collectif (72 % des habitants), un logement social qui peut aller jusqu’à 60 % des logements d’une commune et plus de 20 % des logements en copropriétés en grande fragilité.

Les acteurs sociaux rassemblés ce 17 mai ont pu ainsi constater l’efficacité du programme Eau Solidaire à partir des chiffres présentés, mais aussi des témoignages d’acteurs locaux, maires, services sociaux, associations, représentants de l’habitat privé ayant expérimenté différents volets de ce programme. Tous ont pointé la pertinence des dispositifs et des partenariats innovants sur lesquels ils s’appuient, qui sont déterminants pour en garantir le succès.

Au-delà de l’accès à l’eau pour tous, le Service de l’eau est un véritable acteur de la ville solidaire en relation étroite avec l’ensemble des parties prenantes.

Au regard de ces résultats encourageants, Le Syndicat des Eaux d’Île-de-France, par la voix de ses élus, entend poursuivre dans cette voie avec détermination et appelle à la mobilisation de tous les acteurs de la solidarité de proximité et des pouvoir publics.

COMMENTAIRES