Dossier Tourisme : un Paris élargi et digital

Dossier Tourisme : un Paris élargi et digital

Au Welcome City Lab, un des incubateurs de start-ups de la ville de Paris, le tourisme de demain s’invente avec une forte empreinte digitale. Parmi se

Orée : sur la route de l’économie circulaire
Le Grand Paris se fait enfin connaître
Le Grand Paris s’offre aux investisseurs

Au Welcome City Lab, un des incubateurs de start-ups de la ville de Paris, le tourisme de demain s’invente avec une forte empreinte digitale. Parmi ses nouvelles thématiques, le Paris de la périphérie et la valorisation du tourisme urbain.

Par Laetitia Sellam

C’est le pionnier des incubateurs spécialisés mis en place par la ville de Paris* et le premier incubateur touristique au monde. Inauguré en septembre 2014, le Welcome City Lab a pour objectif de stimuler toutes les formes d’innovation en matière de tourisme.

C’est rue de Rennes, dans le chic et central 6e arrondissement, que les start-ups sélectionnées poursuivent leur développement sur plus de 1 000 mètres carrés. ”La centralité du Lab favorise la rencontre entre les jeunes pousses digitales et les acteurs traditionnels du secteur, bien plus frileux”, pointe Laurent Queige, délégué général du Welcome City Lab. D’où la volonté d’organiser rencontres et conférences, pour qu’une réelle émulation de tous les acteurs du tourisme émerge de l’incubateur. ”C’est un fait, ceux qui innovent dans le tourisme ne sont pas issus du secteur. Ils viennent d’autres domaines d’activité. Ils ont souvent observé des manques ici et relevé des pratiques intéressantes à l’étranger. Avec le digital, ils imaginent des solutions nouvelles”, précise t-il.

Commercialisation et réservation en ligne, partage de données, nouveaux modes et services d’hébergement : une large part des start-ups hébergées imagine des applications et outils susceptibles de venir en aide aux professionnels. Ainsi, la société LoungeUp (fr.loungeup.com) permet aux hôteliers de mettre en place une conciergerie sur mobile. Autre exemple, Worldia (www.worldia.com), une plate-forme avec laquelle l’internaute devient son propre agent de voyages.

Métiers d’art et balades urbaines

”Mais l’innovation réside également dans le renouvellement de l’image de la destination Paris, poursuit Laurent Queige. Nous voulons donner à découvrir le Paris contemporain et sa formidable vitalité culturelle au-delà des lieux consacrés”, explique-t-il.
Y a-t-il donc une prise en compte de l’étendue du territoire du Grand Paris ?
”Ah oui, tout à fait, le périmètre géographique touristique est élargi. Mais il s’arrête à la petite couronne”, répond t-il, citant notamment le 104 et la Philharmonie dans le 19e, le Mac Val à Vitry et le 6b (www.le6b.fr) lieu de création musicale dionysien.

Le Welcome City Lab met donc en place contacts et collaborations avec le Val-de-Marne, les Hauts-de-Seine et la Seine-Saint-Denis. Cette volonté s’est incarnée dans la signature récente, en avril 2015, d’un contrat de destination entre le Lab, les comités départementaux du tourisme des Hauts-de-Seine, de la Seine-Saint-Denis et du Val-de-Marne, la RATP, le Welcome City Lab et l’IREST de l’Université Paris I (Institut de recherche et d’études supérieures du tourisme).
Ce projet de contrat est également porté par l’Office du tourisme et des congrès de Paris qui souhaite fidéliser une clientèle individuelle en quête d’un tourisme différent. Il s’agit de renouveler l’approche traditionnelle du tourisme urbain pour ne plus céder ce terrain à Berlin, Londres, Barcelone ou Amsterdam.

Ce tourisme ”urbain” est justement l’objet de quelques-unes de starts-ups du Welcome City Lab. Celles-ci sont, de par leur activité, directement en prise avec la périphérie de Paris et donnent à découvrir à leurs clients un « Paris élargi », en dehors du centre. Ainsi, l’agence Evanela (www.evanela.com) propose de mettre en valeur le patrimoine artistique français grâce aux métiers d’art. Des visites d’ateliers d’artisans et de studios de créations sont organisées, notamment à Aubervilliers, Saint-Ouen, Pantin… Quant à la société Marin d’eau douce (www.marindeaudouce.fr), elle propose un service de location de bateaux 100 % électriques au départ du bassin de la Villette. Les touristes navigateurs partent ainsi à la découverte des 40 kilomètres de voies navigables du bassin de la Villette, du canal Saint-Martin et du canal de l’Ourcq.

Belle réussite, Marin d’eau douce comptabilise plus de 30 000 visiteurs depuis son lancement en 2014. ”Tout ce circuit n’était absolument pas valorisé, ce qui explique certainement une part de notre succès”, remarquent les créateurs du concept, Nicolas Couderc et Olivier Doin. ”L’idée de départ était de s’adresser aux Parisiens et aux Franciliens, mais nous allons maintenant à la conquête de touristes plus internationaux, avec le lancement prochain du site en anglais”, précisent-ils. C’est la société ArchiTrip (http://architrip.fr), centrée sur la découverte de l’architecture contemporaine, qui prend le plus en compte le Grand Paris en devenir. Ses deux créatrices, un duo de passionnées, constitué d’une architecte et d’une historienne, organisent des parcours de visite à pied dont l’objet est de saisir les évolutions de la ville contemporaine.

Pédagogiques et ludiques, ces circuits destinés aux touristes français et internationaux, permettent de découvrir la constitution de la rive gauche ou de La Défense mais aussi de s’aventurer sur la Zac Paris Bercy du 12e arrondissement en appréhendant la croissance urbaine comme un tout. Pour les visiteurs professionnels, parfois étrangers, parfois Grands Parisiens, ces parcours vont résolument au-delà de la périphérie et permettent d’esquisser le développement urbain de la Métropole d’ici 30 à 50 ans. Un Paris élargi, encore fort peu familier aux Grands Parisiens eux-mêmes…

www.welcomecitylab.com

* Avec Paris & Co, son agence d’attractivité et d’innovation, la ville de Paris réunit les starts-ups par domaine d’activité. Après le Welcome City Lab, dédié au tourisme, le Tremplin, centré sur l’économie du sport, a été lancé en avril dernier. Un incubateur axé sur la logistique et un autre sur le logement seraient actuellement dans les cartons. http://incubateurs.parisandco.com

Le Welcome City Lab en chiffres

– 6 millions d’euros levés en 2014.
– 75 emplois directs créés.
– Plus de 50 évènements.
– 45 start-ups incubées.

COMMENTAIRES