Deux nouveaux ateliers artistiques participatifs au Château Ephémère, cet été, pour accompagner les travaux dans l’Ecopôle

Deux nouveaux ateliers artistiques participatifs au Château Ephémère, cet été, pour accompagner les travaux dans l’Ecopôle

Le Château Ephémère programme, avec la ville de Carrières sous Poissy et l’Epamsa, deux nouveaux ateliers artistiques participatifs du 20 au 24 août,

« Aux origines du Grand Paris : 130 ans d’Histoire »
Biomim’expo : la nature dévoile ses atouts à Senlis
MIPIM : le plus grand salon à destination des professionnels de l’immobilier

Le Château Ephémère programme, avec la ville de Carrières sous Poissy et l’Epamsa, deux nouveaux ateliers artistiques participatifs du 20 au 24 août, ainsi qu’une journée à Paris autour du pixel art. L’objectif est de permettre aux habitants de devenir acteurs de la transformation urbaine en réalisant une œuvre collective qui va animer l’avenue Vanderbilt. Ces ateliers sont ouverts à toutes les parties prenantes : habitants, entreprises, promoteurs, associations, scolaires, élus.

Des ateliers pour créer des synergies et une plate-forme pour multiplier les participations

Pour Xavier Hemeury, directeur général de l’Epamsa « Cette programmation d’interventions artistiques participatives dans le quartier d’activités Ecopôle encourage l’appropriation du chantier, une meilleure compréhension de la transition urbaine par les habitants et les entreprises. Il se construit alors un récit commun au moment où le chantier entre dans sa phase opérationnelle. »

Pour Pierre-Elie Chapuis, en charge de l’action et de la production artistique au Château Ephémère, « nous attendons lors des prochains ateliers, une vingtaine de participants maximum, notamment des jeunes inscrits au centre de loisirs mais aussi des habitants de la Cité des Fleurs qui sont les voisins du château. Nous sommes au cœur du chantier de la ZAC et, aujourd’hui, au milieu des grues, d’espaces en friche. Nous voyons évoluer le quartier chaque jour. Demain nous serons insérés totalement dans le tissu urbain et souhaitons développer l’ouverture de ce lieu unique, en prise direct avec son environnement. Nous sommes un espace de rencontres entre habitants, artistes, touristes, scolaires… ».

Lors du premier atelier en avril dernier, des panneaux ont été réalisés. Différents matériaux ont été testés : du Dibond, des bois traités, des bâches, etc. C’est finalement le PVC alvéolé qui a été retenu car il semble mieux résister aux intempéries. Après plusieurs essais, les motifs devront respecter une dimension de trois mètres sur deux.
Ce chantier vit grâce à la participation des habitants et l’implication des entreprises locales qui ont donné des matériaux, comme les entreprises Millet, ACR, Palo Energie.

Lors du premier atelier, Stefan Shankland a questionné les habitants autour de la figure de Space Invader, qui renvoie aux notions de construction, d’accueil et d’envahissement – du chantier. Pour les prochains ateliers, de nouvelles formes viendront compléter les motifs des Space Invaders et seront créées à partir de nouvelles thématiques: faune et flore locales, bâtiments iconiques du quartier, engins de chantier. Par ailleurs, il sera laissé la possibilité aux participants de définir d’autres thématiques.

Organisés en trois phases : conception de motifs, colorisation des pixels et pose pour former un tableau, les participants ont d’ores et déjà apprécié l’idée que l’œuvre collective soit visible et partagée. A terme, 50 panneaux sur 150 mètres animeront l’avenue Vanderbildt. Concrètement, à l’issue de ces ateliers estivaux cinq panneaux seront réalisés et installés le long de l’avenue. Un prochain rendez-vous est prévu lors des vacances de la Toussaint.

Une plate-forme collaborative : www. inexvaders.fr pour proposer des motifs et ouvrir un chantier d’expressions

A partir du lundi 23 juillet, chacun pourra faire des propositions de motifs sur www.inexvaders.fr. Elles seront étudiées par l’équipe du Château Ephémère afin d’enrichir celles des participants aux ateliers.

Les partenaires du projet

  • La commune de Carrières-sous-Poissy,
  • La communauté Urbaine du Grand Paris Seine et Oise,
  • Le ministère de la Culture, via la DRAC IDF / Service du développement de l’action territoriale,
  • La fondation “Inpact”, Initiative pour le partage culturel
  • EPAMSA

Les travaux en cours dans l’Ecopôle

Plusieurs interventions sur la voierie sont en cours dans l’Ecopôle : viabilisation de l’avenue du Port et du chemin des Grandes Terres et requalification de l’avenue Vanderbilt, depuis la rue Leonard de Vinci jusqu’à la rue de la Rêverie. Les travaux sur l’avenue Vanderbilt en cours d’élargissement seront achevés en 2019 avec l’aménagement de la nouvelle voie (chaussée, stationnement, trottoir, voie cyclable).

Requalification de l’avenue Vanderbilt avec l’emprise du projet In/Exvaders ©Epamsa

L’Ecopôle est dédié aux entreprises de l’éco-construction et des éco-industries. Pour renforcer son insertion dans le grand paysage des côteaux de la Seine et en faire un quartier de ville, des espaces importants ont été imaginés : des mails boisés le long des voies principales, une bande paysagère le long de la RD 190 et une ouverture sur le parc du Château Ephémère, permettant une transition douce entre le tissu pavillonnaire existant et le parc d’activités.

Ecopôle

  • 90 ha dont 50 ha dédié à l’activité
  • 280 logements
  • A proximité de l’A13/A14
  • Connecté à la gare SNCF/RER de Poissy

COMMENTAIRES