Crédit Agricole Île-de-France fait son état des lieux de l’emprunt immobilier

Crédit Agricole Île-de-France fait son état des lieux de l’emprunt immobilier

La banque Crédit Agricole Île-de-France a récemment publié son « Baromètre du Logement ». Il s’agit d’une étude basée sur les 18 000 prêts accordés pa

Maison internationale de séjour : la jeunesse à l’honneur
Nogent-Baltard enfin sur les rails
Sept innovations récompensées par Paris

La banque Crédit Agricole Île-de-France a récemment publié son « Baromètre du Logement ». Il s’agit d’une étude basée sur les 18 000 prêts accordés par l’organisme sur l’ensemble de l’année 2018. Ce bilan éclaire sur le budget, le profil, et sur les préférences géographiques des emprunteurs au sein de la région.

Par Mélicia Poitiers

D’après l’étude, les personnes qui acquièrent un bien immobilier pour la première fois représentent 59% des emprunteurs. Âgés de 33 ans en moyenne, 73% d’entre eux investissent dans un appartement, et pour la grande majorité dans l’ancien. Le montant moyen du prêt contracté frôle les 280 000 euros. Pour l’acquisition d’un second logement, les personnes concernées recherchent une certaine « qualité de vie ». L’accès aux moyens de transport et aux établissements scolaires ainsi que la présence d’espaces verts sont leurs principaux critères. Ils ont en moyenne 41 ans et achètent pour 53% d’entre eux une maison pour un montant moyen du prêt de 453 000 €, principalement dans l’ancien.

En termes de localisation, les trois départements les plus plébiscités par les emprunteurs sont les Hauts-de-Seine (92), l’Essonne (91) et Paris (75). Dans ces zones, les villes de Boulogne-Billancourt et de Massy, ainsi que le 17e arrondissement de Paris sont particulièrement convoités. En Seine-Saint-Denis (93), Montreuil et Saint-Ouen sont très appréciées des acheteurs. Dans le Val-de-Marne (94), le choix se porte majoritairement sur Maison-Alfort et Saint-Maur-des-Fossés. Dans les Yvelines, Versailles, ville chef-lieu, est la plus demandée. Et enfin, Bezons et Cormeilles-en-Parisis arrivent en tête pour le Val d’Oise.

COMMENTAIRES