Coup d’envoi des travaux de génie civil pour le prolongement sud de la ligne 14

Coup d’envoi des travaux de génie civil pour le prolongement sud de la ligne 14

Ce prolongement doit aboutir à horizon 2024 à la création de 7 nouvelles gares entre Olympiades et l’aéroport d’Orly.

La gare de Denfert-Rochereau devient un modèle de biodiversité urbaine
Lifi : quand la lumière surfe sur le numérique
Première ligne de tramway pour la ville de Sétif

L’attribution récente des premiers marchés de construction et la délivrance des permis de construire marquent le lancement prochain des travaux de génie civil du prolongement sud de la ligne 14 du métro. Ce prolongement, principalement sous maîtrise d’ouvrage de la RATP, et financé par la Société du Grand Paris, doit aboutir à horizon 2024 à la création de 7 nouvelles gares entre Olympiades et l’aéroport d’Orly.

Après des travaux préparatoires effectués en 2017 (dévoiement des réseaux concessionnaires), les travaux de génie civil vont débuter prochainement au sud de la ligne 14. Ils permettront de construire 5 des 7 futures gares du prolongement dont la RATP assure la maîtrise d’ouvrage : Maison Blanche Paris XIII, Kremlin-Bicêtre Hôpital, Chevilly Trois communes, MIN Porte de Thiais et Pont de Rungis*. Les deux premiers lots de travaux ont d’ores et déjà été attribués (détail des groupements d’entreprises en fin de communiqué). Les gares de Villejuif Institut Gustave Roussy et Aéroport d’Orly, seront quant à elles respectivement sous maîtrise d’ouvrage de la Société du Grand Paris et de Paris Aéroport.

Gare de Lyon – Orly en 23 minutes

Le prolongement de la ligne 14 au sud permettra à l’horizon 2024 de relier l’actuel terminus Olympiades à l’Aéroport d’Orly. D’une longueur de 14 kilomètres, il rapprochera 11 communes supplémentaires du centre de Paris, avec notamment la Vallée Scientifique de la Bièvre, où se concentrent des CHU, des laboratoires de recherche et des groupes pharmaceutiques, le pôle OrlyRungis avec le deuxième aéroport français et le M.I.N. plus grand marché de produits frais du monde. Le trajet entre la Gare de Lyon et l’aéroport d’Orly se fera alors en seulement 23 minutes, au lieu de 42 minutes actuellement.

Ce prolongement profitera à 40 000 nouveaux voyageurs aux heures de pointe, avec des intervalles entre les trains réduits jusqu’à 85 secondes. Pour accompagner l’augmentation du nombre de voyageurs, l’offre sera renforcée sur la ligne avec un nouveau matériel roulant constitué de 8 voitures, au lieu de 6 actuellement. Ces nouveaux trains permettront de faire passer progressivement la capacité de la ligne de 30 000 à environ 40 000 voyageurs/heure. Ils permettront également une réduction de la consommation énergétique de 20 % par rapport à la génération actuelle de trains.

La ligne 14 au cœur du futur Grand Paris Express

La ligne 14 représente à la fois la première étape et la future colonne vertébrale du Grand Paris Express. Au nord, le prolongement de Saint-Lazare jusqu’à Mairie de Saint-Ouen sera effectif pour l’été 2020. La RATP, qui en assure la co-maîtrise d’ouvrage avec Île-de-France Mobilités, réalise actuellement 4 nouvelles stations, sur 5,8 kilomètres : Pont-Cardinet, Porte de Clichy, Clichy-SaintOuen RER et Mairie de Saint-Ouen. Ce prolongement permettra de désaturer la ligne 13 et d’améliorer les conditions de transport de ses 610 000 utilisateurs quotidiens, mais aussi de
dynamiser de nouveaux territoires du nord-ouest métropolitain.

Avec la mise en service du prolongement nord jusqu’à St-Denis-Pleyel (2023) et sud jusqu’à l’aéroport Orly, la ligne 14 sera, à terme, reliée à toutes les nouvelles lignes du Grand Paris Express, devenant un axe essentiel pour les Jeux Olympiques et Paralympiques de Paris en 2024.

COMMENTAIRES