Brownfields lève 165 M€

Brownfields lève 165 M€

L'opérateur a levé cette somme pour accroître son action de reconversion des friches industrielles, tertiaires et commerciales.

Programme « Action cœur de ville » : la grande transformation pour les centres-villes démarre
L’ISEP et la Caisse des Dépôts lancent un fonds dédié au financement des startups
Festival « Jardins du Monde en Mouvement » : 16 mai – 4 novembre 2018

L’opérateur a levé cette somme auprès de la BEI, de la Caisse des Dépôts et d’une dizaine d’investisseurs institutionnels pour accroître son action de reconversion des friches industrielles, tertiaires et commerciales.

Le 22 février 2018, Brownfields, opérateur innovant spécialisé dans la dépollution et le redéveloppement de friches industrielles lève 80 millions d’euros auprès de la Banque Européenne d’Investissement (BEI) et de la Caisse des Dépôts pour continuer à développer son action de dépollution et de reconversion économique de sites industriels, tertiaires ou commerciaux au cœur des villes.

Une dizaine d’investisseurs institutionnels et Brownfields apportent de leur côté 85 millions d’euros pour porter le montant total souscrit à ce jour à 165 millions d’euros. La cérémonie de signature s’est déroulée sur le site industriel de Sevran en Seine-Saint-Denis actuellement en cours de redéveloppement par Brownfields et son partenaire promoteur Altarea Cogedim, en présence de Patrick Viterbo, Président de Brownfields Gestion, Gabrielle Gauthey, Directrice des investissements et du développement local de la Caisse des Dépôts, d’Ambroise Fayolle, Vice-Président de la BEI et de Stéphane Gatignon, Maire de Sevran.

Il s’agit d’un financement clef pour Brownfields Gestion qui vise au-delà de ce premier closing avec l’arrivée de ces investisseurs de poids une levée de fonds de 250 millions d’euros à terme avec un objectif de 40 à 50 projets financés d’ici 5 ans. Pour Patrick Viterbo, Président de Brownfields Gestion : ” Ces moyens plus que doublés vont nous permettre de mieux répondre aux défis de la transformation urbaine dans le Grand Paris et en régions. Nous nous positionnons désormais comme un développeur de projets urbains dans lesquels, audelà de notre expertise reconnue en dépollution, nous allons porter toujours plus d’attention à l’empreinte écologique des nouveaux écoquartiers que nous contribuons à réaliser.”

Pour la BEI dont le montant d’investissement s’élève respectivement à 40 millions d’euros, ce nouveau financement s’inscrit dans le cadre du Plan d’investissement pour l’Europe appelé plus communément Plan Juncker, dont l’objectif est de renforcer l’investissement en attirant notamment d’autres investisseurs sur des opérations à caractère plus risqué.

C’est un financement qui répond pleinement à l’action prioritaire de la Banque de l’Union européenne en faveur de l’environnement et l’innovation, souligné en ces termes par son  CDC-Interne Vice-Président, Ambroise Fayolle :

« Avec cette nouvelle participation dans le Fonds Brownfields, nous sommes très heureux de financer des opérations respectueuses de l’environnement, innovantes et socialement responsables qui créent de l’activité économique et donc de l’emploi au cœur des villes comme ici à Sevran. Grâce à ce financement et à la garantie européenne dans le cadre du Plan Juncker, nous avons pu renforcer le développement de l’activité de Brownfields en multipliant par deux ses capacités d’investissement, attirer d’autres investisseurs privés tout en sécurisant au plus vite la prise en main de sites en attente de réhabilitation urgente. Je souhaite à Brownfields 3 tout le succès qu’il mérite dans la mise en œuvre de ses projets. »

Depuis 2015, le Groupe BEI est l’opérateur du Plan Juncker. Depuis le début de sa mise en œuvre en France, ce sont ainsi 115 opérations qui ont été approuvées pour un montant global de 9 milliards d’euros, lesquels devraient mobiliser 40,5 milliards d’euros d’investissements supplémentaires.

Pierre Moscovici, commissaire européen pour les affaires économiques et financières, la fiscalité et les douanes, a quant à lui déclaré:

« L’Europe investit pour améliorer la vie quotidienne des habitants de Sevran! Avec le soutien du Plan Juncker, l’ancien site industriel de Cardo AB sera dépollué et mis au service des citoyens: on y trouvera bientôt d’un nouvel espace public, de nouveaux commerces ainsi que de nouveaux logements sociaux et résidences multigénérationnelles.»

Avec cet investissement de 40 M€ dans le fonds Brownfields 3, la Caisse des Dépôts confirme son action en faveur des territoires et son implication dans le développement durable. La dépollution et le redéveloppement de friches industrielles ou tertiaires contribue au renforcement de l’attractivité, en favorisant l’émergence d’une offre immobilière renouvelée, et en facilitant la production de foncier à un coût acceptable et sans effort budgétaire pour la collectivité. Nombre d’interventions de Brownfields bénéficieront au Grand Paris au même titre que l’Appel à projets « Inventons la Métropole du Grand Paris » soutenu par la Caisse des Dépôts et le Programme d’Investissements d’Avenir.

Pour Gabrielle Gauthey, Directrice des investissements et du développement local à la Caisse des Dépôts : « Après le succès de Brownfields 2, la Caisse des Dépôts a décidé de renouveler sa confiance en Brownfields en s’engageant dans ce nouveau fonds qui permettra d’accélérer la dépollution de sites urbains et d’engager des actions de requalification. La libération de foncier à un coût abordable constitue un levier pour la construction de logements, notamment sociaux, ce qui constitue une priorité pour la Caisse des Dépôts. »

Sevran, une opération emblématique

L’opération de Sevran, financée par le fonds prédécesseur Brownfields 2, aura notamment permis de dépolluer et de reconvertir l’ancien site industriel de Cardo AB ainsi qu’une friche adjacente propriété de la ville de Sevran en un écoquartier de 60 000 m2 de surface de plancher situé au pied de la gare de Freinville. Le nouveau site sera ainsi doté de 630 logements parmi lesquels 265 logements sociaux et 120 logements locatifs intermédiaires, de 5 résidences (seniors, étudiants, jeunes actifs) et de commerces. Ce programme immobilier de grande envergure et à forte mixité est développé par le groupe Altarea Cogedim (associé à Crescendo). Une opération de dépollution d’envergure et complexe a dû être menée sur le site afin de garantir l’absence de risque sanitaire pour les futurs habitants et usagers.

COMMENTAIRES