Appel aux communes contre la pauvreté des enfants

Appel aux communes contre la pauvreté des enfants

Jean-Luc Ginder, économiste et essayiste, enverra, dès demain matin, jeudi 26 septembre, près de 35 000 lettres aux maires et conseillers municipaux f

Le 12e arrondissement transforme ses bureaux en hôtels
Nogent-Baltard enfin sur les rails
Bornes connectées pour supporters égarés

Jean-Luc Ginder, économiste et essayiste, enverra, dès demain matin, jeudi 26 septembre, près de 35 000 lettres aux maires et conseillers municipaux français pour les inciter à mettre en place, dans leur commune, un petit déjeuner gratuit dans les écoles maternelles et primaires. « Ce n’est pas un appel à la charité mais un appel à une action commune » précise-t-il.

Le Plan pauvreté présenté par Emmanuel Macron en septembre 2018 incluait la distribution de petits-déjeuners gratuits aux enfants scolarisés dans les territoires prioritaires : 100 000 enfants sont concernés depuis la rentrée 2019. Pas suffisant pour l’économiste qui rappelle que « 3 000 000 d’enfants sont pauvres et ne mangent pas à leur faim en France, soit 1 enfant sur 5 ». 

Selon le ministère de l’Éducation Nationale, qui a répondu sur ce dossier à Jean-Luc Ginder, « la réussite de ce programme repose notamment sur l’engagement et le volontariat des communes ». D’où la volonté de l’économiste de les mobiliser sur le sujet. Il s’agirait, pour les élus locaux de « signer avec le ministère de l’Éducation Nationale une convention pour la mise en oeuvre de ce projet ».

 

©Photo : Adobe