André SANTINI réélu à la Présidence du SEDIF

André SANTINI réélu à la Présidence du SEDIF

Créé en 1923, le Syndicat des Eaux d'Ile-de-France alimente 150 communes de la région parisienne, soit plus de 4,6 millions de consommateurs

Présidentielle : la MGP très décriée
Paris talonne Londres en matière d’attractivité
Le futur visage de la Métropole du Grand Paris exposé à L’Arsenal

Le Syndicat des Eaux d’Île-de-France (SEDIF) a procédé le 1er février à l’élection de son Président et des Vice-présidents formant le Bureau.

Réunis en Comité à l’usine de production d’eau potable de Choisy-le-Roi, les délégués des établissements publics territoriaux, communautés d’agglomération et communes du territoire du SEDIF ont réélu à la quasi-unanimité André SANTINI à la présidence avec 96,7% des voix, et dans les mêmes conditions le Bureau du SEDIF.

Dans son propos, André SANTINI a rappelé l’impérieuse nécessité pour les élus de disposer, dans un paysage francilien encombré, en pleine recomposition administrative et encore instable, d’îlots de stabilité, à la gouvernance apaisée et partagée, et estimé que le SEDIF était l’un de ces îlots, outil collectif au service des communes et intercommunalités qui le composent.

A l’attention de quelques communes encore en réflexion pour leur réadhésion au SEDIF, il a invité ses collègues, dans un climat d’ouverture et de dialogue, corollaires du principe fondateur du SEDIF, celui de « la mutualisation, à continuer d’œuvrer pour garder l’unité qui a fait de notre institution, une belle et grande maison, au service de 4,6 millions de Franciliens. »

En s’appuyant sur ces instances renouvelées, le SEDIF souhaite renforcer encore la mutualisation qu’il défend depuis sa création, pour offrir aux Franciliens, en partenariat avec les grandes autorités organisatrices de l’eau, un service public adapté à leurs attentes, aux enjeux régionaux et aux impératifs écologiques, comme le Ring de l’eau ou de l’eau sans chlore ni calcaire grâce à de nouvelles filières de traitement, qui feront faire au SEDIF un
grand bond en avant.

Cette ambition ne pourra se réaliser qu’en organisant la convergence des initiatives afin de démontrer la capacité des élus locaux à travailler ensemble pour la nécessaire construction d’un Grand Paris de l’eau.

Créé en 1923, le Syndicat des Eaux d’Ile-de-France alimente 150 communes de la région parisienne, soit plus de 4,6 millions de consommateurs, ce qui en fait le plus grand service public d’eau en France et l’un des tout premiers en Europe. Il est présidé par André Santini, ancien Ministre, Maire d’Issy-les-Moulineaux, Vice-président de la Métropole du Grand Paris.

COMMENTAIRES