Action Logement se dote d’un plan d’investissement de 9 milliards d’euros

Action Logement se dote d’un plan d’investissement de 9 milliards d’euros

Les partenaires sociaux ont demandé à l’organisme paritaire Action Logement une enveloppe supplémentaire de 9 milliards d’euros. Ce plan d’investissem

Comment renforcer l’attractivité des pôles tertiaires franciliens ?
Le Grand Paris s’offre aux investisseurs
Quand les grandes institutions culturelles rencontrent les quartiers sensibles

Les partenaires sociaux ont demandé à l’organisme paritaire Action Logement une enveloppe supplémentaire de 9 milliards d’euros. Ce plan d’investissement a pour mission de faciliter l’accès au logement des salariés et d’encourager leur mobilité afin de faciliter l’accès à l’emploi.

Un plan massif de 9 milliards d’euros a été validé, le 9 janvier 2019, par les organisations syndicales et patronales réunies au sein du groupe Action Logement. « Ce nouvel investissement a pour but de répondre aux besoins des habitants et des salariés. Dans ce plan, nous allons innover dans la façon d’utiliser l’argent », indique Bruno Arcadipane, président d’Action Logement Groupe. « C’est un moment important », ajoute Julien Denormandie, Ministre auprès de la ministre de la Cohésion des territoires. « Action Logement et l’Etat sont de vrais partenaires. Nous espérons que ce plan sera une vraie solution pour le logement et le quotidien des salariés », poursuit-il.

Les grands axes

Sept axes ont été déployés afin de mener à bien ce plan d’investissement :

  • améliorer la performance énergétique des logements
  • favoriser la mobilité des salariés
  • aménager un habitat plus inclusif pour les salariés âgés
  • transformer les bureaux vacants en logements
  • améliorer l’habitat dans les Outre-mer
  • produire plus de logements et moins chers
  • agir contre la dégradation de l’habitat ancien

« Les partenaires sociaux vont être très vigilants au bon déploiement de ce plan qui devrait être lancé dans quelques semaines seulement », affirme Julien Denormandie. Sur ce montant de 9 milliards d’euros, le groupe Action Logement propose que quatre milliards soient consacrés au financement de prêts bonifiés, que trois milliards soit réalisés sous forme d’engagements en fonds propre (datations) et que deux milliards soient dédiés aux subventions. « Ces mesures viennent s’ajouter aux 15 milliards d’euros déjà engagés dans le cadre de la Convention quinquennale de 2018 », conclut Bruno Arcadipane.

Crédit photo : Yoanna Sallese