“Nexity non profit” signe une convention avec l’ANAH

“Nexity non profit” signe une convention avec l’ANAH

"Nexity non profit" nous vous en parlions il y a de cela 1 mois déjà dans un article consacré à la création de cette filiale en faveur des personnes d

Smovengo déploie le plan de redémarrage du service Vélib’ Métropole.
Le bureau est mort, vive « l’immeuble partagé à vocation tertiaire » !
Quand le Grand Paris Express marche sur des os !

“Nexity non profit” nous vous en parlions il y a de cela 1 mois déjà dans un article consacré à la création de cette filiale en faveur des personnes défavorisées.  Aujourd’hui poursuivant sa démarche initiée avec la production de logements en pensions de famille, Nexity, s’engage pour mobiliser le parc privé de logements vacants en faveur des personnes défavorisées et s’entoure de partenaires spécialisés dans le logement accompagné et la gestion locative solidaire. À travers ses activités de syndic et gestion locative, Nexity gère aujourd’hui près de 22.000 copropriétés et a d’ores et déjà repéré quelque 3.000 appartements vides.

Selon une étude publiée par l’INSEE le 26 juin dernier, le nombre de logements vacants a progressé chaque année de 3,4% entre 2010 et 2015. Soit à un rythme 6 fois plus élevé que dans les années 1990 : 86.900 logements sont ainsi déclarés vides annuellement.

« Avec 6 millions de Français en difficulté d’un côté et cette explosion du nombre de logements vacants de l’autre, il nous a semblé que nous pouvions essayer de prendre notre part en mobilisant nos clients, propriétaires bailleurs, qui hésitent à remettre sur le marché locatif un bien vacant, pour proposer une offre de logement abordable et solidaire aux personnes défavorisées. Nous allons travailler dans un premier temps sur un millier de logements vacants. » explique Christian Dubois, à la tête de « Nexity Non Profit ».

« En nous appuyant sur notre activité de gestion locative pour identifier les logements vacants depuis plus de 3 à 4 mois dans le parc que nous gérons, nous allons engager une démarche pédagogique pour convaincre nos clients, propriétaires bailleurs privés, de les remettre sur le marché. Nous leur proposerons de s’inscrire dans le dispositif « Louer abordable » qui conventionne les logements via l’Agence nationale de l’habitat (Anah). » détaille Frédéric Verdavaine, Directeur général délégué en charge en autres de ces sujets chez Nexity.

Pour permettre la location effective de ces logements vacants, Nexity signe aujourd’hui une convention avec l’ANAH et avec la DIHAL. Cette mobilisation tend à répondre aux ambitions du Plan quinquennal pour le Logement d’abord, qui vise notamment la création de 40.000 nouvelles places en intermédiation locative dans les 5 ans.

Nexity a également conclu des partenariats avec des acteurs spécialisés, associations ou agences immobilières sociales agréées, qui prendront en charge la mise en œuvre des dispositifs d’intermédiation locative (ex : Louer abordable, Solibail, Louez Solidaire [à Paris]) : la Fondation Abbé Pierre, Habitat & Humanisme et la fédération SOLIHA (solidaires pour l’habitat).

Conformément aux engagements du Groupe pour l’entité « Nexity Non Profit », et comme pour la production de logements en pension de famille, le modèle économique de cette activité sera financièrement neutre.

Effectif depuis janvier 2017, le dispositif « Louer abordable » permet aux propriétaires de louer leur logement à des ménages modestes (loyer intermédiaire, social ou très social). Le principe est solidaire : plus le loyer pratiqué est abordable, et le logement situé dans une zone où il est difficile de se loger, plus la déduction fiscale est élevée. Jusqu’à 85% pour une location solidaire et sécurisée via une agence immobilière sociale ou une association agréée (intermédiation locative). Pour bénéficier du dispositif, le propriétaire doit signer une convention avec l’Anah (Agence nationale de l’habitat). Le bail prévoit un engagement locatif de 6 ans minimum et garantit la libération à terme et la remise en l’état du bien par l’association locataire.

COMMENTAIRES