5° édition du Baromètre du Grand Paris des entreprises

5° édition du Baromètre du Grand Paris des entreprises

75 000 logements commencés en Île-de-France, dont plus de 42 000 sur le périmètre de la Métropole du Grand Paris, une fréquentation touristique en reb

Report ou suppression : la ligne 18 est-elle en danger ?
« 2017 doit permettre le renforcement de la MGP »
Les terres promises du réseau Grand Paris Express

75 000 logements commencés en Île-de-France, dont plus de 42 000 sur le périmètre de la Métropole du Grand Paris, une fréquentation touristique en rebond et des investissements étrangers croissants, des chefs d’entreprise confiants (45 % des dirigeants de PME estiment que la situation économique va s’améliorer) qui anticipent déjà les besoins en matière de main d’oeuvre : le Grand Paris est en marche.

Ce baromètre, réalisé depuis maintenant deux ans, réunit les fédérations professionnelles impliquées dans la construction du Grand Paris, la CPME Paris Île-de-France, le MEDEF Île-de-France et la CCI Paris Île-de-France.

La réorganisation institutionnelle du Grand Paris est suivie de près par les entreprises conscientes de l’enjeu de la métropolisation. Ce réaménagement pourrait être le coup d’accélérateur qui permettrait une plus grande attractivité de la région capitale, une plus grande efficacité de l’action publique et une meilleure lisibilité de l’organisation et de la répartition des compétences.

En allant vers un modèle de gouvernance plus fort en convergence avec une politique fiscale harmonisée,les entreprises appellent donc les pouvoirs publics à ne pas interrompre le déploiement du projet et à ne pas le modifier.

Les 3 attentes des entreprises


Attente 1 : le Grand Paris, une formidable opportunité pour l’activité et l’emploi

36 % des entreprises considèrent aujourd’hui que les investissements du Grand Paris représentent une opportunité
d’accroissement de leur activité. (entre 160 000 et 200 000 créations d’emplois directs et indirects d’ici à 2030)

Attente 2 : un besoin de simplification et de stabilité réglementaire

Les entreprises plaident en faveur d’une simplification des procédures administratives (encadrement des recours dans les contentieux d’urbanisme et accroissement des sanctions contre les recours abusifs notamment). Elles appellent aussi à une réelle application de la réglementation du travail détaché. Cela leur permettra de répondre à des déficits ponctuels de main d’œuvre qualifiée pour mener à bien la réalisation des chantiers du Grand Paris, tout en assurant que les chantiers auront des retombées locales massives en matière d’emploi pour les Franciliens.

Attente 3 : les entreprises réclament l’exemplarité

La conduite des projets d’aménagement doit s’inscrire dans une logique d’économie circulaire (54 % des entreprises
déclarent mettre déjà en œuvre ces pratiques) :

  • valorisation des déchets,
  • traçabilité des déblais,
  • utilisation de matériaux recyclables.

Elles réclament également une ambition d’excellence et d’exemplarité dans la construction du Grand Paris à la hauteur des crédits engagés et des intentions affichées.


Télécharger la 5° édition du Baromètre du Grand Paris des entreprises


 

COMMENTAIRES