La restauration du château de Nanterre est lancée !

La restauration du château de Nanterre est lancée !

Bâtiment à vocation industrielle né au XXe siècle et aujourd’hui abandonné, le château de Nanterre a vu sa rénovation débuter par la pose de la « première pierre », le 24 juin dernier. 

(par Elie Givodan)

D’ici mai 2017, le site accueillera un incubateur spécialisé dans le secteur de l’alimentaire. Au menu, des espaces de coworking culinaires aussi appelés FoodLabs, terme qui désigne des cuisines mises à disposition des créateurs. Avec fourniture d’un matériel de pointe nécessaire pour les projets les plus originaux et ambitieux. Des espaces de bureau classiques viendront compléter l’offre.

Quelques pépites sont déjà rattachées au futur incubateur comme FoodEntropie, un programme de rencontres et d’échanges entre les différents acteurs, les start-up, les grandes entreprises de l’agro-alimentaire. Ou encore Mamie Foodie, un service de traiteur qui emploie des seniors pour les aider à retrouver une activité professionnelle, en leur donnant accès à tout un savoir-faire culinaire. L’infrastructure servira aussi de « camp de base » pour des FoodTrucks, ces camions transformés en lieux de restauration rapide. Ils pourront ainsi bénéficier d’installations les autorisant, par exemple à conserver leurs denrées périssables durant la nuit directement dans leur camion.

Autre objectif du château, être un démonstrateur et un outil pédagogique. Des classes de maternelle et primaire y seront accueillies pour sensibiliser les jeunes enfants à l’univers agricole et fermier et aux questions du bien-manger. En effet, le domaine totalisant 6 000 mètres carrés, une partie de la propriété sera consacrée au développement de potagers, arbres fruitiers, poulaillers, serres aquaponiques, composts, etc. Si la production ne suffira pas pour approvisionner la cantine de l’incubateur, tous les produits issus des jardins seront au moins cuisinés sur place.

Un mouvement plus large

La création du site s’inscrit dans la prise de conscience générale que le modèle de production alimentaire tel que nous le connaissons aujourd’hui est à bout de souffle. Les scandales à répétition dans le secteur de l’agro-alimentaire ont mis à mal la confiance des consommateurs. L’obésité, elle, augmente au nord comme au sud alors que, dans le même temps, des millions d’individus ne mangent pas à leur faim, les sols sont pollués par les intrants dus aux insecticides, aux pesticides et aux engrais et la diversité des espèces cultivées disparaît au profit de quelques semences brevetées comme les OGM. D’où la floraison, ces dernières années, de nombreuses initiatives tels que les AMAP (Association pour le maintien d’une Agriculture paysanne), la permaculture, l’élevage d’insectes, la viande artificielle, le circuit court, etc. Des tendances qu’il s’agit aujourd’hui de transformer en entreprises et en emplois.

Le château de Nanterre, toute une histoire

Le dénommé « château » de Nanterre était à l’origine l’usine du Docteur Pierre destinée à la production industrielle de pâte de dentifrice. Par la suite, le bâtiment fut reconverti en parfumerie. Enfin, l’édifice abritait, depuis la fin des années 60, le siège social de l’entreprise Natalys jusqu’au début des années 2000, date à partir de laquelle le bâtiment fut abandonné pendant une quinzaine d’années. Victime de quelques squats et pillages (les toitures en zinc par exemple), le bâtiment a ensuite accueilli pendant quelques mois le collectif d’artistes « Soukmachines » qui y organisa des représentations et y laissa également des fresques que les architectes vont tenter, dans la mesure du possible, de conserver pour restituer au mieux toute l’histoire et le cachet du lieu. Aujourd’hui, c’est ETIC ,spécialisé dans la création et la gestion d’espaces de bureaux et de commerce dédiés aux acteurs du changement sociétal, qui lance ce grand projet de réhabilitation pour donner une nouvelle vie à ce lieu inscrit aux monuments historiques.

Crédit photo : ETIC

COMMENTAIRES