Nuit Blanche : balade le long de la Seine

Nuit Blanche : balade le long de la Seine

Samedi 1er octobre 2016, la 15e édition de la Nuit Blanche invite à se plonger dans le roman Le Songe de Poliphile d’un auteur anonyme du XVe siècle. De la gare de Lyon (12e arrondissement) à Issy-les-Moulineaux (92), de nombreux artistes sélectionnés pour incarner ce récit de la fin du Moyen Âge seront présents.

Dès le coucher du soleil, ce premier samedi du mois d’octobre, Jean de Loisy, président du Palais de Tokyo et directeur artistique de Nuit Blanche 2016, invitera Parisiens et visiteurs à déambuler du côté des berges de Seine. Sur la thématique du roman Le Songe de Poliphile, l’événement proposera ainsi de suivre l’aventure de Poliphile dans sa quête onirique de Polia, sa bien-aimée. Sur un parcours de 8 kilomètres, une œuvre sera présentée aux visiteurs tous les 300 mètres. « J’ai fait en sorte qu’il y ait un lien entre les lieux et entre les histoires des lieux », précise Jean de Loisy.

L’échange de plusieurs univers

En suivant les pas de cet amoureux transi, il sera ainsi possible de découvrir 37 œuvres venant d’artistes français et internationaux dont l’agence AR Studio d’Architectures. Lauréate du concours Réinventer Paris en février 2016 grâce à son projet NOC42 (un campus créé pour accueillir environ 1 000 étudiants dans le 17e arrondissement et qui vient compléter l’offre de l’École 42, entièrement dédiée au numérique), l’agence présentera son exposition Mondes souterrains qui vise à repenser les usages à l’ère du numérique. Ainsi, Adrien Raoul, fondateur de AR Studio d’Architectures, mettra en scène 10 artistes de street art qui dialogueront avec 10 artistes numériques. Objectif : recréer la relation entre le corps et l’espace dans un monde d’informations.

capture-decran-2016-09-29-a-15-11-24

Photo de l’exposition Mondes souterrains

Programme de la Nuit blanche ici

Margaux SAILLY

COMMENTAIRES