Maison internationale de séjour : la jeunesse à l’honneur

Maison internationale de séjour : la jeunesse à l’honneur

Dotée de 428 logements, la Maison internationale de séjour (MIS) a été inaugurée le 23 mars dernier. Situé à quelques minutes du métro Porte d’Ivry, l

Les 25 villes du C40 s’engagent pendant la COP 23
La Villette : soufflerie géante pour séduire le chaland
Les Jardins de l’Arche, dernière ligne droite

Dotée de 428 logements, la Maison internationale de séjour (MIS) a été inaugurée le 23 mars dernier. Situé à quelques minutes du métro Porte d’Ivry, l’ensemble immobilier porte l’ambition d’accueillir de jeunes étudiants mais aussi de jeunes touristes.

La maire de Paris Anne Hidalgo foulera-t-elle un jour le sol de la Maison internationale de séjour ? Située porte d’Ivry à Paris, l’établissement a été officiellement inauguré le 23 mars 2016 alors que l’événement était initialement prévu en novembre 2015. Repoussée à cause des attentats perpétrés à l’époque dans la Capitale, l’inauguration en présence des élus parisiens a finalement eut lieu quatre mois après ces tragédies. Toutefois, rebelotte : cette fois, ce sont les attentats de Bruxelles qui ont empêché Anne Hidalgo de couper le ruban inaugural.

Ces événements dramatiques n’ont cependant pas complètement entaché la satisfaction des acteurs du projet venus présenter leurs trois nouveaux immeubles aux élus de la Capitale, immeubles devant respectivement accueillir des étudiants, des jeunes actifs et de jeunes touristes à la recherche d’un logement pour de courts séjours. « La ville de Paris doit rester une ville étudiante internationale en continuant à offrir des logements à des prix abordables. La Capitale doit également rester attractive pour tous les touristes, quel que soit leur budget », déclare Jean-François Martins, adjoint au maire chargé des sports et du tourisme.

Des salles ouvertes aux habitants

Près de 145 logements sont dédiés aux courts séjours touristiques, 198 sont réservés aux étudiants et 85 accueilleront des jeunes actifs attachés à la Maison des Volontaires, « une association œuvrant pour l’accompagnement de jeunes volontaires en service civique et volontariat européen ».

D’autres espaces complètent cet ensemble de 12 140 mètres carrés, notamment une blanchisserie, une salle de gym et un centre d’animation accessible aussi bien aux résidents qu’aux habitants et associations du quartier. « Il ne s’agit pas seulement de loger des jeunes, l’objectif est aussi de favoriser les rencontres », poursuit Jean-François Martins.

Si l’une des façades donne sur la rue, l’autre offre des vues… sur le périphérique sud. Pour minimiser les nuisances sonores, de « grandes failles transparentes fermées par des murs vitrés acoustiques » font figure de mur du son entre la voie rapide et le quartier  d’habitation. Les résidences sont ouvertes au public depuis septembre 2015.

COMMENTAIRES