BETC investit les Magasins généraux de Pantin

BETC investit les Magasins généraux de Pantin

Mercredi 14 septembre 2016, BETC inaugurait ses nouveaux locaux dans les Magasins généraux de Pantin, en Seine-Saint-Denis. L'une des plus importantes

Paris talonne Londres en matière d’attractivité
Chemetov à la rescousse des Coursives
Les Bluebus sur la chaussée parisienne

Mercredi 14 septembre 2016, BETC inaugurait ses nouveaux locaux dans les Magasins généraux de Pantin, en Seine-Saint-Denis. L’une des plus importantes agences françaises de création publicitaire, qui travaille avec une centaine de marques telles que Louis Vuitton, Air France ou encore Evian et Canal +, a ainsi quitté son siège du 10e arrondissement de Paris pour investir les berges du canal de l’Ourcq.

9 h 30 au 5e étage des anciens Magasins généraux réhabilité. Un gigantesque petit déjeuner attend la centaine de journalistes venus à l’inauguration des nouveaux bureaux de l’agence de publicité BETC, filiale du groupe Havas. La visite des 20 000 mètres carrés du site, menée par Mercedes Erra, co-présidente de l’agence (elle est le “E” de BETC), peut commencer.

Un potentiel technique et architectural

Verre, bois, béton mais aussi verdure et bientôt ruches (pour que Mercedes et ses 900 collaborateurs puissent bénéficier de leur miel homemade) constituent l’extérieur de ce vaisseau industriel désormais habité par les créatifs de l’agence. Et ce n’est pas tout : à l’intérieur, l’architecte Frédéric Jung (qui avait déjà accompagné l’agence dans la conception de leur ancien siège social dans le 10e arrondissement) a souhaité conserver « l’héritage artistique du lieu ». Ainsi, on retrouve les lettrages d’origine sur les poteaux, 1,4 kilomètre de coursives, les passerelles d’antan…. Enfin, d’autres espaces, plus dans l’air du temps comme des lieux de travail ouverts, une cantine, un gymnase, une salle de repos ou encore un hall de commerces ont été installés, des locaux d’aujourd’hui alimentés par la chaleur issue des panneaux solaires.   capture-decran-2016-09-19-a-17-06-58 BETC, acteur du Grand Paris

 Il aura fallu 3 ans de travail et de réflexion pour reconstruire ce bâtiment datant des années 1930, longtemps considéré comme un véritable terrain de jeux pour les graffeurs depuis son abandon en 2004. Au total, sa rénovation aura coûté entre 70 et 80 millions d’euros d’investissement portés par le promoteur Nexity et l’investisseur Klépierre. Situé au bord du canal de l’Ourcq, le nouveau siège de BETC pourrait apporter un dynamisme nouveau au territoire. C’est en tout cas ce que souhaite l’agence qui voudrait « rapprocher Pantin de Paris ». « Au-delà des murs de Paris, Pantin, c’est le Grand Paris. (…) À nous un Paris plus grand, grand comme New York, Londres, Sao Paulo ou Shangai », précise Rémi Babinet, co-président de BETC. C’est également l’ambition de la ville de Pantin et d’Est Ensemble, qui espèrent envoyer un premier signal fort sur la ZAC du port : la réhabilitation des Magasins généraux est la première livraison du secteur.

betc-les-magasins-gc%cc%a7nc%cc%a7raux-avant-c-meffre-marchand

Les Magasins généraux 2013. Crédit : Meffre & Marchand

2-betc-magasins-gc%cc%a7nc%cc%a7raux-c-hervc%cc%a7-abbadie

2016. Crédit : Hervé Abbadie 

Margaux SAILLY

COMMENTAIRES